• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile


En réponse à :


Scual 6 août 2013 08:16

"Quant aux médias je ne vois pas comment les remettre sur le droit chemin sans les mettre sous contrôle citoyen cad sous le contrôle de jury tirés au sort."

Non mais c’est une vraie obsession. A chaque article sur ce sujet, et maintenant y en a eu un paquet, c’est pareil. Je me retrouve face à de la foi en ce qui semble être un véritable dogme...

Les questions de l’expérience et de la connaissance, de la compétences etc sont complètement occultées car le tirage au sort ferait mieux... pourquoi ? Ben parce qu’il ferait mieux pardi ! Désolé mais permettez moi d’en douter. De plus IL N’EST PAS VRAI qu’il est plus difficile de corrompre un type qui a tout à perdre et aucun pouvoir pour résister plutôt qu’un type qui a les moyens de le faire, c’est à dire un type élu et qui peut le redevenir. Un enfant pourrait le comprendre et pourtant, sur les dizaines d’articles à ce sujet, JAMAIS un des défenseur du tirage au sort n’a accepté de l’admettre. Le type normal peut tout perdre et les lobbys rien, il faut beaucoup plus pour corrompre un élu qui a déjà beaucoup, qui a tout à perdre s’il se fait corrompre et qui a derrière lui des associations, une circonscription, des électeurs etc, et qu’il est donc assez puissant pour tenir tête voir s’en prendre à ces lobbys. De plus les lobbys n’auront pas besoin de s’en prendre aux plus têtus mais seulement à la moitié d’entre eux pour faire une majorité. Il est également faux de dire que ça leur couterait plus de corrompre des pauvres que de corrompre des riches, c’est même absolument absurde. A vrai dire un bonne partie d’entre eux ne seraient même pas corrompus par les avantages quelconques, mais par la peur de tout perdre de retour à leur vie d’antan. On ne vote pas si facilement une loi contre les intérets de son patron ou celui de sa femme etc.

Bref, et comme à chaque discussion sur ce sujet, vous débitez ce qui ressemble à des vérité révélée indiscutables alors qu’une simple petite réflexion de 5 minutes et un peu de bon sens montre que c’est évidement faux.

A part ça, les journalistes peuvent très bien s’ils sont organisés démocratiquement, c’est à dire un journaliste un vote, décider de la ligne éditoriale et des ressources humaines sans recourir à un patron, et bien sur il faut trouver un financement juste pour leur activité, c’est à dire totalement indépendants de la publicité ou d’actionnaires, mais dépendant des lecteurs et de l’utilité de leur travaux, c’est à dire si c’est repris par d’autres, voir par la justice. Mais être un vrai journaliste c’est un métier et c’est pas un jury tiré au sort qui ne connait rien à ce métier qui sera le mieux placé pour prendre les décisions. Un fois de plus les questions de la compétence, du savoir, de l’expérience, de la qualité etc sont complètement oubliées.


Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON


Palmarès