• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile


En réponse à :


AlainV AlainV 6 août 2013 00:29

Zen,
Merci pour cette jolie carte postale.
Il se trouve que j’ai habité quelque temps à Dresde. Toutes les traces de ce s affreux bombardements n’ont pas encore été effacées. Je peux vous en montrer....
Les bombardements ont eu lieu sur ordre du général Harris qui a sa statue au centre de Londres.
Aujourd’hui encore, elle est régulièrement arrosée d’encre rouge.

On ne peut pas savoir le nombre de morts, car la ville ayant été déclarée ouverte (non défendue), de nombreux soldats qui avaient fui devant l’avancée des troupes russes, abandonnant leurs armes, s’y étaient réfugiés. Des civils avaient cru y être à l’abri.

La guerre, même au nom de la démocratie, est toujours, toujours, toujours sale. Ne croyez pas la propagande militaire qui parle d’honneur, de valeurs à sauver. Quand on commence à tuer, on ne sait pas où ça s’arrête. Tous les repères disparaissent. C’était le cas en Algérie, ce la fut en Irak, comme ça l’est en Afghanistan. Et Hiroshima, c’était comment ?


Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON


Palmarès