• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile


En réponse à :


Alain_S (---.---.6.65) 2 octobre 2006 12:43

Cet article est très intéressant. Améliorer les relations entre l’industrie agro-alimentaire et le monde médical en s’assurant que celle-ci adopte une vrai attitude santé à l’égard des consommateurs, et non une politique mercantile, comportement naturel pour des entreprises commerciales, est un objectif louable mais peu réalisable à mon sens. Ou alors, il faudrait supprimer des rayons les produits de type Kinder, Nutella, Ferrero, Haribo, etc. Car le médecin ne peut pas conseiller de boire de l’alcool, de manger des friandises ou de fumer une cigarette. Le fabricant quant à lui est obligé de vendre le plus possible de ses produits afin de réaliser des bénéfices, même si ses produits sont réputés dangereux pour la santé en trop grande quantité de consommation. Il n’y a donc pas d’autre solution que de responsabiliser et informer le consommateur, sans pour autant marteler comme on le fait actuellement, au point de culpabiliser les gens. Commerçant, médecin, gouvernement, chacun a un rôle à jouer mais chacun doit demeurer dans son domaine. Le commercant n’a pas de consignes médicales à donner, ni le gouvernement d’ailleurs. Et il est normal que le commercant montre du doigt ce qui est bon dans ses produits mais pas ce qui est mauvais. Et il est normal que le gouvernement s’assure que le consommateur est bien informé et non trompé sur le produit. Et il est normal que le médecin opère un suivi personnalisé afin de savoir si son patient peut se permettre ou non de temps en temps un écart.


Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON


Palmarès