• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile


En réponse à :


philouie 15 septembre 2013 20:09

Et le storytelling met toujours en avant la justice

Oui, mais c’est un effet de façade, une part de la manipulation.
La haine n’est pas recevable comme argument à l’action, mais elle en est le moteur souterrain.

La justice, la raison, c’est de l’enrobage, le vernis, c’est le moyen de rendre l’action respectable.

en apparence pas de mensonge, pas de vengeance, pas de haine, seulement une victime qui réclame justice.

Il est évident que si la haine était reconnue comme haine, elle pourrait être transmuée par la raison. ce qui serait contre productif.


Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON


Palmarès