• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile


En réponse à :


oncle archibald 16 septembre 2013 15:17

« ce bijoutier doit sûrement avoir une assurance contre les vols et il aurait été légitime pour lui de poursuivre en justice ses agresseurs et de réclamer des réparations pour le préjudice subis »

Mais bien sûr ... Je vous en prie Monsieur le voleur, prenez ce qui vous convient, je serai remboursé par mon assurance ... 

Vous êtes vous déjà trouvé en face d’un mec qui hurle avec un flingue à la main pour être si sûr de ce que vous auriez fait à la place de ce commerçant agressé ?? Savez vous que la plupart des bijoutiers, et aussi depuis peu des marchands de tabac, ont eu à faire face à ce genre de situation, parfois plusieurs fois dans leur vie ?? Ils doivent faire quoi pour avoir la paix ?? Changer de métier ?? 

Vous faites fi dans votre article de toute réaction émotionnelle alors que les commerçants, comme les autres citoyens, ont le droit de vivre sans avoir peur ... La vie de ce bijoutier est foutue, tout autant que celle de son braqueur ... La différence est que le braqueur a choisi délibérément de commettre un crime, car le vol à main armé est bien un crime pas un simple délit. Il a prémédité son braquage, alors que celui qui l’a tué, qui a réagi « à chaud » et sous l’emprise de l’émotion, n’en avait nullement l’intention.

Autre ineptie dans le passage que j’ai souligné, poursuivre en justice ses agresseurs .. qui n’auraient jamais été retrouvés ... pire encore qui, s’ils avaient été retrouvés, auraient été une nième fois condamnés à une peine symbolique leur permettant de recommencer leurs rapines dans la semaine suivante ... Vous le comprenez oui ou non le ras le bol des commerçants volés ?? Vous en pensez quoi des bijoutiers qui se font descendre par leurs agresseurs ? et des passants qui se font descendre en essayant d’arrêter les voleurs ??

Que retenir de l’affaire du bijoutier de Nice ? Que c’est l’histoire tragiquement banale d’un jeune « en marge de la société » qui se croyait tout permis et d’un vieux bijoutier qui s’est fait tabasser et a eu la frousse de sa vie. Tous les deux ont agi sans réfléchir aux conséquences de leurs actes. Deux vies foutues, l’une toute neuve, brutalement interrompue, l’autre déjà bien entamée qui va finir dans l’angoisse, cuite au petit feu de la peur et du remords ... 

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON


Palmarès