• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile


En réponse à :


Ark EvoluVeur Ark EvoluVeur 24 octobre 2006 14:30

Juste une toute petite remarque : je sais enfin pourquoi les chiffres indicateurs de « croissance » sont souvent discordants avec la réalité quotidienne (pas celle des salons de l’Elysée ni moins de la bourse...) :

C’est que les outils de mesure de cette croissance vont systématiquement dans le sens de la théorie économique : les pro regardent leurs propres marchés, non pas d’un point de vue autonome et externe mais interne et en vue de sa médiatisation. Car les outils statistiques sont souvent véridiques, mais comme toute loupe, l’ensemble est effacé.

Pour bien faire, faudrait-il ajouter les indices civils du boutan comme le taux de bonheur par habitant (BNB<>PIB)... et bien sûr certainement d’autres encore qui sont significatifs mais surtout hors champ du capitalisme ?

A vous donc messieurs les économistes de « renom », inventez donc les indices éco-astronomiques ?

Dans un marché global, actuel, le support des pays émergents permettra d’écouler encore de nombreuses années, les marchandises...Et pour faire plus précis, tant qu’il y aura des pays sans industrie, sans produit, sans démocratie, oui, effectivement cette économie clanique perdurera : Hélas : vous savez aussi que nos dirigeants sans état d’âme et aux objectifs parfois immédiats, n’iront pas jusqu’à tenter de créer (non ils ne sont pas créatifs !), les conditions d’amélioration de vie, ni chez nous, ni ailleurs. Ils s’attaqueraient alors à un système de croyance bien plus fort que les religions :

la machine du grand K.

Regardez autour de vous, voyez loin, et voyez cette petite machine toute seule, qui asservie de ses théories applicables mais inhumaines l’ensemble de l’humanité ! Lorsque vos yeux sauront regarder le brin d’herbe ; et non la feuille du tableur et ses chiffres toujours manipulés (et oui, les maths ça trompe facilement quant on connait les formules). Pour le reste, dites-vous... que ma catégorisation entre parfaitement dans les critères d’annulation et surtout d’élimination pour un retraitement efficace au profit d’une sous-unité.

Je sens que tout cela est du flan, que certains ont eut des opportunités, mais qu’à moins de purement exploiter les compétences de son prochain, la rationalisation de l’économie est une question de schema et non d’interactions humaines. Quant sortirons-nous de ces fils de contrainte qui nous accaparent du temps et de la vie ?

Sourires de tous ceux qui ont un beau métier et qui jamais n’ont songé à en changer... Comme l’Ethique Globale Cohérente entre dans le circuit des idées, pensez que sans le désirer vraiment vos systèmes financiers sont à la trainde et que les hommes se profilent doucement vers une économie « partagée » et démultipliée. Les notions de produit s’estompent pour devenir du conseil et du savoir-faire : l’industrialisation a fini son temps ; les marchés des matériaux et énergies fossiles vont s’amenuiser rapidement sous l’explosion des productions... la miniaturisation deviendra plus efficace, et l’humain pourra enfin s’exprimer dans sa diversité et toute son invention, sans profit autre que de proposer sa compétence en échange... créativité - globalité - humanité C’est heureusement inévitable, les ressources s’épuisent et le recyclage est trop lent... pensez , peu mais juste, en dehors ...


Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON


Palmarès