• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile


En réponse à :


Hervé Hum Hervé Hum 18 novembre 2013 11:00

Cher auteur, internet doit son label démocratique de par la liberté d’expression et de la transparence qui la conditionne.

Ce qui vous échappe, comme à beaucoup malgré l’évidence de la chose, c’est qu’il n’y a transparence véritable que s’il y à liberté d’expression. Et vice versa, il n’y à de liberté d’expression que s’il y a transparence entre les instances gouvernementales et les citoyens.

On peu donc affirmer « je n’ai rien à craindre parce que je n’ai rien à me reprocher » uniquement s’il y à transparence avec ceux qui dirigent l’Etat, car c’est à partir de là qu’on peut être sûr de ne rien avoir à se reprocher. Mais dès que les gouvernements utilisent le secret d’Etat pour couvrir, cacher certaines actions ou stratégies politique, il n’y à plus de transparence véritable et on peut alors craindre des écoutes de ceux chargés de défendre ces politiques secrètes.

En résumé, si la démocratie est la souveraineté du peuple, tout ce qui lui est caché viole sa souveraineté et donc la démocratie.

Vouloir restaurer ou instaurer le secret n’est pas défendre la démocratie, mais la réduire voir la détruire.

Quel st le problème posé par ces agences comme la NSA ? Le fait de leur opacité, non de leurs écoutes.


Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON


Palmarès