• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile


En réponse à :


Gnagnagna 18 décembre 2013 10:58

@ Olivier Cabanel
Qui vivra verra.
La France n’est pas dans les cas de l’Ukraine ni de l’Afrique du Sud au temps de l’apartheid.
L’ennemi, chez nous, est intérieur, sournois, non déclaré.
Attendre pacifiquement aboutira sans doute à quelque chose mais ce ne sera rien de radical ; on aura droit à des rustines et les mêmes voyous resteront aux commendes, encore plus hypocrites qu’avant.
Un grand ménage est indispensable et ce n’est pas avec des paroles aimables qu’on persuadera ces bandits de se faire oublier (voyez Sarkozy : viré par la porte, il envisage de revenir par la fenêtre).
La 6ème ne sera pas une simple mise à jour de la République. Ce sera une remise en cause totale du système pour abolir l’organisation politico-mafieuse qui gouverne notre pays. Et un tel chambardement ne se fera pas en échanges aimables autour d’un plateau de petits fours car les voyous ont tout à y perdre : leur pouvoir, l’alimentation de leurs comptes dans les paradis fiscaux par ceux qu’ils favorisent aux dépends des citoyens en initiant des travaux inutiles hors de prix, en détournements de subventions attribuées pour des travaux indispensables au profit de manifestations de prestige à la gloire d’eux-mêmes, ...
On peut toujours continuer à rêver. On peut aussi ne pas attendre et éviter des millions de chômeurs supplémentaires, la déconfiture de nos institutions, la destruction de nos valeurs, la vente de nos richesses aux étrangers. Les signes tangibles de cette catastrophe crèvent les yeux à chaque instant et il n’y a plus de temps à perdre, à tergiverser, à attendre un miracle.


Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON


Palmarès