• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile


En réponse à :


soi même 28 décembre 2013 15:09

@ Evrard , je voudrais pas le unième qui démolie votre article, c’est article que vous avez écrit se base t’ il sur une expérience vécu avec un petit salaire ? Où c’est une simple extrapolation comparative avec la misère endémique que vive certains pays du Monde, qui vous fait dire en France même un pauvre vie bien ?
Car comme dise certains commentaires, il faut comparer ce qui est comparable et ne pas se fie à que l’extérieur donne comme indice !

Il y a un article qui est parue dans le Figaro, même si j’aime pas ce genre d’article globalisant qui uniformise les données. Il révèle bien qu’il y a une situation critique et qu’il y a une tranche de la population jusque là, il a pas très longtemps qui étaient le fer de lance de la société est rentré dans la précarité
« 

Il manque 540 euros aux Français pour boucler leurs fins de mois

.

La hausse des prix et des charges conjuguée à un gel des salaires en 2013 explique ce résultat, selon le baromètre Sofinscope.

540 euros, c’est le montant moyen qui manquerait chaque mois aux Français pour vivre correctement. Il s’agit d’un des principaux enseignements de la dernière édition du baromètre Sofinscope établi par Sofinco, la marque de Crédit Agricole Consumer Finance.

Ce chiffre est en hausse de 3% par rapport à l’an passé. Les familles nombreuses souhaiteraient disposer d’un peu plus et avancent la somme de 706 euros, et celles dont les revenus sont inférieurs à 1000 euros, estiment manquer chaque mois de 618 euros.  » 

http://www.lefigaro.fr/conjoncture/2013/10/17/20002-20131017ARTFIG00430-il-manque-540-euros-aux-francais-pour-boucler-leurs-fins-de-mois.php

Et un indice sérieux que ceux qui sont sous le seuil de cette classe moyenne visiblement doit être très mal lotie même si, il touche des aides social minimum .

Ne pensez surtout pas que ceux qui ont une propriété privé puisent vivre mieux que ceux qui locataire, tant qu’il y a revenus il y encore une possibilité de sortir la tête de l’eau, mais dès que se manifeste le premier déséquilibre financier et l’on à recourt à des emprunts, le temps est compté, et la spirale de la faillite personnel se net en place, cela peut duré longtemps avant de se rendre à l’évidence que l’on est véritablement étrangler.

Visiblement, la nature votre article ne fait pensé que vous êtes pas encore véritablement confronté à cette situation, car si cela aurait été le cas, je crois que vous auriez éviter d’utiliser des raccourcies de pensé et peut être dans cas évité certaine naïveté candide dans votre argumentation.


Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON


Palmarès