• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile


En réponse à :


olivier cabanel olivier cabanel 14 janvier 2014 13:20

spartacus

quelques pistes que vous proposez ne sont pas contestables...
le dirigisme que vous évoquez, par exemple...
c’est justement le piège « démocratique » qui nous est tendu.
il s’agit de trouver un individu qui soit capable de concrétiser nos attentes.
l’idée n’est pas récente.
elle est en elle même un piège.
c’est le système démocratique (ou du moins qui se prétend tel) qui est en question.
élire celui qui sera porteur de nos attentes, et lui déléguer le boulot, c’est à la fois logique, et un peu facile, si l’on se souvient des fragilités humaines.
d’ou l’intérêt de ne pas « personnaliser » le pouvoir.
de le fragiliser, de le mettre à la disposition du plus grand nombre.
le vote par hasard n’est pas une logique innocente.
elle enlève à l’élu la tentation de n’en faire qu’à sa tête.
il devrait seulement s’appliquer à mettre en place le programme voulu par une majorité de citoyens.
aujourd’hui, on en est aux antipodes.
pour caricaturer : « je vote pour celui qui défend les mêmes idées que moi, et je lui délègue le pouvoir de les réaliser »... mais il n’y a aucun contrôle.
aucune juridiction capable de dire à l’élu : « vous n’avez pas tenu parole, vous n’êtes plus celui que nous vouions ;.. vous n’en faites qu’à votre tête »...
ça fait un bout de temps que ça dure.
et ce n’est pas acceptable.
ceci dit, l’auteur que vous incriminez n’est pas « bolchévique »
 smiley
sacré spartacus.
 smiley

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON


Palmarès