• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile


En réponse à :


popov 24 janvier 2014 14:18
Le vélo, le chameau, le cheval, le char à bœufs, l’âne, la mule, le llama, et mon petit camion, tous fonctionnent à l’énergie solaire absorbée par les plantes qui fixent le carbone de l’air et fabriquent des molécules source d’énergie pour les animaux.

La quantité de CO2 libéré par la combustion de ces molécules dans l’organisme des animaux ne dépasse jamais la quantité de CO2 absorbé par la photosynthèse des plantes. Le bilan en terme de pollution CO2 semble donc très bon. Mais en fait, à la fin du XIXe siècle, les villes comme New York et Londres étouffaient dans les vapeurs de crottin.
A la fin du XIXe siècle, il y avait environ 150 000 chevaux à New York, qui produisaient 1500 tonnes de crottin par jour et 150 mètres cube d’urine.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON


Palmarès