• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile


En réponse à :


paul 24 février 2014 17:40

 10 millions de personnes sont concernées par la crise du logement .
 Le mal-logement est une conséquence de la rente foncière, de la spéculation . Pendant que les prix de l’immobilier augmentent, les salaires stagnent ou baissent, d’où une part grandissante des loyers dans le budget des ménages .
Selon les critères de revenus et la loi Dalo, 60 % de la population pourrait prétendre à un logement social (wikipédia), grosse différence avec l’Allemagne ou le locatif est peu cher et où la population n’est pas poussée à s’endetter pour acheter .

Que fait l’État ? des pansements sur une jambe de bois :
 - des allocations logements (qui coutent très cher aux finances publiques), la défiscalisation (ou niche fiscale) pour attirer l’investissement privé ,une loi SRU mal appliquée et peu efficace, le soutien aux professionnels de l’immobilier ...
 -Le changement, ce n’est pas avec la ministre Duflot qui estime (le 14/01) devoir faire une politique de l’offre plutôt que celle de la demande pratiquée par la droite (elle n’a rien compris à ce concept) : la demande, c’est d’abord des prix accessibles pour se loger !


Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON


Palmarès