• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile


En réponse à :


marmor 28 février 2014 14:48

Après l’école, interessons nous au 7ème art qui présente ce soir les trois films les plus encensés par les « critiques »
La vie d’Adèle : une oeuvre monumentale à la gloire des amours lesbiens
L’inconnu du lac : où l’on retrouve au bord d’un lac tous les aspects les plus charmants de l’homosexualité masculine ( enc.. turlutes, voyeurisme et masturbation sur fond d’intrigue sanglante )
Les garçons et Guillaume, à table ; où l’auteur n’a pas attendu la théorie du genre pour développer une psychose et se prendre pour sa mère et son père en même temps.
On savait Cesar ( jules, pas Badaccini ) plutôt bi, et les moeurs de l’époque à géométrie variable. Nous constatons donc, contrairement à ce que nous annoncent nos zélites, non pas une évolution, mais une irresistible régression !


Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON


Palmarès