• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile


En réponse à :


wesson wesson 19 mars 2014 18:16

« la Chine a tout fait pour soumettre cette région. »

Je ne le nie pas, pas plus que je nie l’autoritarisme de Poutine Mais autant on peut déplorer les conséquences d’une mauvaise politique, autant il faut savoir faire preuve de pragmatisme pour gérer la situation qu’elle a engendré.

C’est vrai que la Chine a phagocyté le Tibet et sa culture, mais il est vrai aussi que maintenant que cette population chinoise y réside massivement, une indépendance qui aboutirait à des déportations massives n’est tout simplement pas honnêtement envisageable.

La comparaison de la Crimée avec les Sudètes ne me parait pas du tout pertinente, et cela pour plusieurs raisons.

* Cette demande de rattachement a été initiée et est venue en réaction au coup d’état de Maidan et à la personnalité du pouvoir qui en est issu, et du soutient international à ce pouvoir installé par la force. Avant cela, il n’y avait pas 5% de Criméens pour demander à être rattaché à la Russie, et la Russie ne demandait pas non plus de récupérer la Crimée

* Légal ou pas, il y a eu un référendum ou on a appelé les personnes concernés à se prononcer, et personne de censé ne conteste que globalement ce référendum se soit déroulé dans des conditions démocratiques. Il y a eu de la propagande bien entendu comme dans toute élection, mais aucun cas de contrainte n’as été à déplorer. Je n’ai pas entendu que pour la question des Sudètes, ni Hitler ni Benès aient organisé une quelconque consultation populaire.

* La Crimée avait été donnée à l’Ukraine par Kroutchev dans un contexte bien différent : Elle n’avait strictement aucune indépendance par rapport à la Russie. Ce que Kroutchev voulait faire en fait, c’est de refiler la patate chaude des Tatar déportés par Staline au gouvernement de Kiev, et leur laisser gérer leur éventuel retour. Lors de la chute de l’URSS, on a donné la Crimée à l’Ukraine sans d’ailleurs lui demander son avis malgré un historique Russe des plus clair. Et pour ne pas effaroucher les Criméens, on leur a fait une autonomie assez importante, c’est à dire la constitution de 1992. Contrairement à ce que l’on raconte ces derniers temps, les relations entre Crimée et Ukraine n’ont jamais été très bonnes, car le pouvoir Ukrainien n’as sans cesse essayé de réduire la portée de cette autonomie. En particulier sur la question de la pratique du Russe, cela fait très longtemps que l’Ukraine essaie de la bannir. Ainsi le nombre d’écoles Russophones était en baisse constante. Pour étudier Pouchkine, les Criméens Russophones devaient le faire à partir de la traduction Ukrainienne. Ainsi, cela faisait un bon moment que les Criméens avait constaté une forme diffuse de Russophobie qui s’était développée, sans aller jusqu’au point de rupture. La stratégie de la grenouille dont on chauffe l’eau petit à petit...

C’est sur ce dernier point que l’on peut considérer que les évènements de la Crimée sont plus comparables au rattachement de la Sarre à l’Allemagne en 1935. Au lendemain de la 1ère guerre mondiale, la Sarre avait été placé sous administration Française en 1919 pour une période de 15 ans à l’issue de laquelle un référendum serait organisé. Ce référendum a donné 90.8% pour le retour de la Sarre à l’Allemagne, 0.4% pour une annexion définitive Française, et 9.8% pour un status quo.

C’est pourquoi je pense que comparer Poutine a Hitler et la Crimée aux Sudètes est d’une sottise sans nom.


Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON


Palmarès