• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile


En réponse à :


Depositaire 24 mars 2014 14:20

L’article de Fatizo, en ce qu’il dénonce le système de corruption de nos « élites » est assez judicieux, même s’il s’abstient très soigneusement de dénoncer le gouvernement actuel, chef de l’État en tête.

Cependant, ses propositions pour assainir la politique, si elles partent d’un bon sentiment, restent, au final, assez naïves. En effet s’il ne fallait juste que purger la scène politique de ceux qui ont été condamnés par la justice, et c’est vraiment une notion qui devrait être élémentaire et sur laquelle il ne devrait même pas être utile d’argumenter, ce ne serait qu’une goutte d’eau dans l’océan.

En effet, il est assez courant et connu que tous les politiciens, à partir d’un certain niveau, trempent dans des affaires douteuses, de la corruption, etc. Toute la différence étant de ne pas se faire prendre. Et tant pis pour ceux qui se font prendre la main dans le sac.

En réalité, le problème est beaucoup plus profond que cela. Tout d’abord, nous avons un système qui en lui même est la source de toutes les magouilles politico financières. C’est le système des partis.

Il faut bien comprendre qu’un parti politique, pour être viable et perdure dans le temps, a besoin de ressources financières conséquentes pour payer ses frais de fonctionnement : Locaux, salaires des employés, téléphone, courrier, impôts locaux, etc. De plus, les dirigeants de ces partis n’ont qu’un seul objectif : prendre le pouvoir à tout prix. Maire, député, président de la république, sénateur ; non pas parce qu’ils soient vraiment soucieux du bien être de la population et se veulent de vrais serviteurs de l’État et donc du peuple, mais tout simplement à cause des grands privilèges liés à ces fonctions : salaires mirobolants, amnistie ou, en tout cas, une justice à leur égard très laxiste, retraites cumulables avec très peu d’années de travail. (Un député ayant été élu durant 15 ans peut bénéficier d’une « retraite » de 4700 euros/mois. On comprend pourquoi ils se précipitent vers cette fonction)

Forcément, pour permettre un bon fonctionnement du parti il faut des fonds conséquents qui ne sont pas forcément, loin de là, couverts par les cotisations des adhérents. Alors on se tourne vers les mécènes ou/et les grosses magouilles financières. Bien sur, avec les mécènes, ce n’est pas gratuit. Il doit y avoir un retour sur investissement. Alors ces politiciens une fois élus s’empressent de faire voter des lois qui avantagent encore plus les ultra riches. C’est logique. N’attendez pas de leur part qu’ils changent ce système, c’est trop juteux !

Mais avons-nous VRAIMENT besoin des partis politiques ? On nous a tellement bourré le crâne avec ce système qu’il est difficile pour beaucoup de concevoir autre chose. Mais remarquons deux choses :

La première, depuis le temps que les politiciens de tous bords nous promettent une société d’opulence, de prospérité, de bonheur pour tous, de sécurité, nous devrions vivre dans un bonheur sociétal extraordinaire ! Alors pourquoi est-ce exactement le contraire ? Serait-ce que l’on nous a menti ? On pourrait d’ailleurs poser une autre question plus dérangeante celle-là : Pourquoi le peuple continue t-il à voter pour des gens qui systématiquement font le contraire de ce qu’ils ont promis ? Donc des menteurs et hypocrites avérés puisqu’ils savent parfaitement qu’ils n’appliqueront pas les mesures sur lesquelles ils se font élire.

La deuxième chose à faire remarquer est que les partis politiques prétendent tous détenir la vérité et la solution des problèmes de la société. Outre que comme dit plus haut, le moins que l’on puisse dire est que leurs idées ne tiennent pas tellement la route, il est évident que ces querelles partisanes divisent le pays. De plus comment peut-on encore faire confiance à des gens qui mentent continuellement et dont le seul objectif, de toute évidence au regard des magouilles financières qui éclatent de temps en temps et qui ne sont que la partie émergée de l’iceberg, qu’obsédés par le pouvoir et l’argent et les privilèges qui vont avec.

Quand on voit un Sarkozy qui lorsqu’il était au pouvoir a commencé par s’auto augmenter de 172%, (excusez du peu), et qui gagnait en tenant compte de ses émoluments d’ancien maire de Neuilly et d’ancien député, (d’ailleurs rien que cela est déjà scandaleux), 49000 euros/mois sur lesquels il n’a payé aucun centime d’impôts, malgré les demandes pressantes du fisc ! (Essayez de ne pas payer vos impôts...) Et je n’ai pas connaissance que le fisc lui réclame des arriérés d’impôts.

Mais le cas Sarkozy n’est qu’un parmi une multitude d’autres. Quel que soit le parti politique. Alors par quoi remplacer les partis ? C’est en tout cas une question qui mérite d’être examinée au sein de tout un ensemble de suggestions/propositions liée au changement de société. Il n’y a pas de recette toute faite et personne n’a LA solution idéale. mais en tout état de cause, il est difficile de trouver pire que ce système actuel.

Alors au lieu de récriminer sur les politiciens crapuleux, il serait plus judicieux de réfléchir à une autre conception de la société et du vivre ensemble où, entre autres, tous ces magouilleurs crapuleux n’auront pas leur place, ni même la possibilité d’en avoir une.


Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON


Palmarès