• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile


En réponse à :


Indépendance des Chercheurs Indépendance des Chercheurs 1er avril 2014 19:51

Et hier, nous avions écrit :
 
 

http://science21.blogs.courrierinternational.com/archive/2014/03/31/municip ales-2014-pression-fiscale-precarite-49766.html

Municipales 2014, pression fiscale, précarité...

Le 31 décembre 2014, Le Monde emploie à la une le titre fort parlant « Hollande pris dans le piège d’une déroute historique ». Et, pages 2-3, « L’ampleur de la débâcle oblige François Hollande à remanier ». Tel est donc le bilan du gouvernement de François Hollande et Jean-Marc Ayrault mis en évidence par le résultat des élections municipales. Ce soir, suite à l’allocution présidentielle de 20h, Le Monde écrit « François Hollande demande à Manuel Valls de succéder à Jean-Marc Ayrault ». Le Nouvel Observateur commente « Valls à Matignon : l’aile gauche du PS fulmine », et FranceTVInfo « Les ministres écologistes Cécile Duflot et Pascal Canfin « n’entendent pas participer » au gouvernement Valls ». Le « feuilleton de gauche » n’est donc pas forcément fini à l’approche des élections européennes. La réalité est que toutes les anciennes puissances de l’Europe occidentale connaissent des tensions économiques et sociales qui ne cessent de s’aggraver et génèrent une inquiétude croissante des populations. Serait-ce la raison pour laquelle des lobbies de Bruxelles cherchent à mettre fin à la neutralité de l’internet et à restreindre au profit de services spéciaux marchands et sous contrôle l’espace libre accessible à la critique indépendante et à l’expression et l’information citoyennes ? Le jeudi 3 avril, le pire pourrait arriver à la mini-plénière du Parlement Européen, comme rappelé encore dans notre article « Internet, Parlement Européen : Alerte Rouge ! ». Qui ose appeler à la mobilisation contre cette menace pour la neutralité du net et la liberté de l’internet ? Clairement, un ensemble de mesures qui vont de la politique fiscale d’argent à tout prix pénalisant notamment l’épargne populaire et les petits propriétaires jusqu’à la déstabilisation croissante de la situation de salariés, fonctionnaires, chômeurs, retraités... avec précarisation d’un secteur de plus en plus large de la population, ont isolé le gouvernement de François Hollande et Jean-Marc Ayrault. Et ce n’est qu’un début, 50 milliards restant à « trouver » dans la logique de la même politique, comme le rappelle Alternatives Economiques dans son article « 50 milliards, SVP ». La réalité est que cette politique n’est rien d’autre qu’un gouffre sans fond, comme déjà souligné dans notre article récent « Union Européenne, mondialisation et gouffre (I) ». La pression contre l’internet libre est-elle vraiment étrangère à cette situation ? L’Express écrit à son tour « Dérapage du déficit : les vraies raisons de s’inquiéter ». Mais pourquoi faudrait-il accepter la logique de l’Union Européenne, de l’Organisation Mondiale du Commerce (OMC), des milieux financiers, des grandes multinationales... ? Et quelle alternative peut offrir aux citoyens un gouvernement de François Hollande et Manuel Valls appliquant sur le fond la même stratégie que le gouvernement précédent, quelles que soient les méthodes pratiques utilisées et leur présentation ?

[la suite, sur le lien http://science21.blogs.courrierinternational.com/archive/2014/03/31/municip ales-2014-pression-fiscale-precarite-49766.html ]


Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON


Palmarès