• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile


En réponse à :


Marais 10 mai 2014 00:37

Bonsoir franc,


Premièrement Voici ce qu’a dit précisément l’auteur dans le deuxième paragraphe :
’Le droit et la justice sont contre nature étant donné que dans une société naturelle le plus fort doit par exemple être en mesure de dominer le plus faible. Vouloir interdire l’homosexualité pour être « contre nature » n’a donc déjà aucun sens.Ensuite, on peut ajouter le fait que l’homosexualité ne puisse en réalité même pas être caractérisée de « contre nature ». En effet, il s’agit en fait d’une pratique tout à fait courante dans le monde animal et d’ailleurs présente chez 450 espèces d’animaux dont le dauphin. A contrario, l’homophobie, elle, n’est présente que chez une seule espèce : l’homme. Enfin, qui du dauphin ou de l’homophobe est le plus « contre nature » ?’

Etant donné que l’auteur traite de l’homosexualité et de l’homophobie, la pratique en question se trouve être la pratique homosexuelle.
Dans ce cas, au lieu de dire « Logiquement, si les bêtes s’accouplent pour se reproduire elles ne peuvent pas avoir de pratiques homosexuelles, mais elles en ont quand même selon vos propres dires », j’aurais dû dire « Logiquement, si les bêtes s’accouplent pour se reproduire elles ne peuvent pas être homosexuelles, mais elles le sont quand même selon vos propres dires » pour être plus intelligible.

Il y a donc deux différences entre la phrase de l’auteur et la mienne : j’ai changé la places des mots et leur accord mais j’en ai gardé leur sens. Le fait est qu’il y a plusieurs pratiques hétérosexuelles et plusieurs pratiques homosexuelles.
Comme ’la méthode hétérosexuelle est liée ,brimée et prisonnière du déterminisme biologique comme chez les animaux’, donc liée à la reproduction, cela signifie que la reproduction et les pratiques homosexuelles sont antinomiques. 


« il n’ y’a pas de contradiction de dire que les animaux s’accouplent pour se reproduire et dire en m^me temps qu’ils ont aussi des pratiques homosexuelles ,ils peuvent faire les deux comme chez les hommes »
Deuxièmement, je vais devoir apporter une autre précision : ’en même temps’ signifie simultanément. Prenons un exemple : quand la jument est en chaleur, le cheval homosexuel couche avec la jument et un autre cheval.
Je le répète, la différence ’homosexuelle... une pratique« et »les pratiques homosexuelles« est que j’ai mis au pluriel ce qu’il avait mis au singulier.


’il a dit textuellement que les »animaux ont des PRATIQUES homosexuelles chez 450 espèces ;c’est donc comme vous le dites qu’ils sont bisexuels’
Troisièmement, vous vous embrouillez, après avoir affirmé que l’auteur parlait de bisexualité, vous modifiez son texte. Mon interprétation est peut-être litigieuse, mais je n’en ai jamais modifié une seule ligne.
Ici, nous nous référons au texte de l’auteur. Il traite de l’homosexualité et de l’homophobie. Où avez-vu qu’il parlait de la bisexualité des animaux dans son texte ?


« Chez l’espèce humaine la proportion d’homosexuels stricts semble plus importante »
Quatrièmement, il n’y pas d’« homosexuels stricts », soit les gens sont homosexuels soit ils ne le sont pas. Encore ce manque de rigueur intellectuelle que j’ai déjà remarqué à plusieurs reprises.

La phrase « cela donc invalide tout votre raisonnement contrairement à votre affirmation gratuite et auto-proclamée dans un ratiocinement qui procède plus du sophisme que de raisonnement » ne veut d’ailleurs strictement rien dire.
En plus des fautes d’accord, la logique interne en est absente. En effet :
Phase 1 : Vous avez réussi à rendre mon argumentaire caduc ;
Phase 2 : alors que mon allégation n’avait pas de justification et était faite par la force ;
Phase 3 : elle était comprise dans un raisonnement bien trop subtil pour l’objet qui nous occupait ;
Phase 4 : et c’est plus un raisonnement vicié à la base, entraînant une conclusion erronée dans le but de tromper l’auditeur, qu’une suite d’arguments s’enchaînant de manière logique pour arriver à la conclusion.


Vous parlez de sophisme me concernant, peut-être qu’il s’agit simplement de rhétorique et de logique. Maintenant, j’aimerais que vous me démontriez comment et pourquoi j’ai tort étant donné que j’ai apporté de nouveaux éléments à mon argumentaire.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON


Palmarès