• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile


En réponse à :


Internaute Internaute 3 novembre 2006 09:19

« Ce sont donc, en fin de compte, les salariés de Bombardier à Crespin qui bénéficieront de ce contrat plutôt que ceux de Belfort d’Alstom, si c’est la nationalité des travailleurs qui importe dans l’annonce du vainqueur de ce marché. »

Le « si » est en trop car c’est bien effectivement la nationalité des travaileurs qui compte. Dans l’exemple cité, l’affaire est saine car ce sont des usines implantées en France qui auront la plus grosse part du travail.

La nationalité des entreprises n’a pas beaucoup d’intérêt. Bien souvent elle est un héritage de la vision que l’on a des pères fondateurs et n’a plus rien à voir avec la nationalité des gens qui y travaillent ni celle des actionnaires, ni même avec le pays qui héberge le siège social. Si tel était le cas, les gibraltariens seraient les hommes d’affaires les plus actifs au monde, devant les américains et les canadiens... sans parler des panaméens pour les compagnies maritimes.

Aujourd’hui, acheter français, c’est acheter Toyota contre Renault. Une Yaris construite à Valencienne contribue à payer nos retraites et fait travailler notre économie tandis qu’une Logan nous fait perdre nos économies.

Il faut faire la différence entre la libre circulation des capitaux qui est une assez bonne chose et la libre circulation des biens et des personnes qui tend à tout niveller vers le moin-disant, c’est à dire à nous faire plonger dans la misère.


Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON


Palmarès