• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile


En réponse à :


Gemini Gemini 15 mai 2014 21:54

Bien sûr que si. Le fait que mon patron soit riche fait que je suis pauvre. Un simple calcul de niveau CE1 le démontre.

Mon entreprise génère 100 de valeur ajoutée. Le patron tout puissant s’octroie ce qu’il veut, et me laisse quelques miettes. Le patron a donc 90, et moi 10.

Le patron aurait été moins riches/avare/avide/exploiteur, il ne se serait octroyé que 50, et j’aurais donc également eu 50. Ah, tiens, le patron est moins riche, et je suis plus riche. À l’inverse, le patron est plus riche, je suis alors plus pauvre.

Nous parlons ici de partage des richesses. Il est donc évident que si certains ont beaucoup, c’est que les autres ont peu. Le gâteau n’est pas infini.

Donc, non, Gattaz n’est pas légitime. Où est son mérite ? C’est un fils à papa. Pour l’égalité des chances, on repassera.

Quelle part de la richesse générée par son entreprise capte-t-il ? Est-elle en rapport avec ce qui lui, par son travail à lui, a réellement apporté à l’entreprise ? Comment évaluer l’apport de chacun à la richesse générée par l’entreprise ?

Si la part de richesse qui lui est attribuée correspond à sa contribution à l’entreprise, alors, effectivement, celle-ci est légitime. Mais j’ai un gros doute. Au vu de son salaire démentiel, cela signifie qu’il rapporte autant que 10 à 30 de ses salariés. Quel surhomme ! Et ne parlons pas de ce que les actionnaires vont ensuite vampiriser comme valeur, pour un travail nul …


Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON


Palmarès