• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile


En réponse à :


Marais 25 juin 2014 02:07

« c’est ta croyance les gauchiasses t’ont fait avaler que la république=ethnie cosmopolite. »



1) Je ne me fais pas manipuler aussi facilement. Ce sont mes propres conclusions.
2) Une ethnie peut être à la fois un groupe d’origine commune et un peuple. Quand je parle de l’ethnie française, je parle du peuple français.
Tu dois quant à toi parler de certaines élites et de leurs servants. Certes, ils partagent la même idéologie. Mais partagent-ils la même origine ?
3) Deux ethnies peuvent coexister : l’ethnie cosmopolite et l’ethnie française.



« la république n’a fait que renforcer la culture fr cohabitant avec els cultures régionales, la culture fr fait partie de l’ethnie nationale. »
La culture française s’est appuyée sur la religion catholique, la philosophie grecque et le droit romain. Or, la religion catholique est attaquée depuis un certain temps, alors que l’Ancien Régime était fondé dessus ; le système s’appuie sur le mensonge et , alors que les philosophes grecs recherchaient la vérité ; comme le dit Vincent Peillon « la laïcité est une religion », alors que que le droit romain séparait le droit de la religion.
Mais si la République a renforcé la culture française, quelle est cette culture ?


« je sais mais l’identité ethnique fr c’est à la fois l’identité culturelle/raciale nationale et les identités régionales. »
Si l’ethnie n’a rien à voir avec la race, l’identité ethnique ne peut pas être liée à l’identité raciale. Ainsi, aux Etats-Unis, il y a une seule ethnie étatsunienne (peuple américain) mais plusieurs races.



« ça c’est uniquement à partir de fin xixème siècle à cause des capitalistes mais jusqu’à là : 0 immigration quasiment et cette immigration était européenne et on a eu amplement plus d’immigrés depuis 60 ans.
le droit du sang fut créé sous la république ;)
1) La République commença vraiment à la fin du XIXe siècle. La Révolution puis la République furent instituées par des bourgeois et des nobles, tous deux libéraux. Il est logique que leurs successeurs aient profité du libéralisme.
2)C’est probablement pour éviter un bouleversement ethnique que le droit du sang fut créé.



 »tout ça date de récemment pour le compte du mondialisme et capitalisme, vous voulez faire croire que la république=capitalisme et mondialisme, dans ce cas si c’est vrai les gauchistes anti-libéraux en partie sont anti républicains.
mais je maintiens la république est violé et volé actuellement.« 
1)Je n’essaye pas de convaincre, mais mes convictions transparaissent dans mes écrits, car je ne suis pas républicain. Si la République ce n’est pas seulement le capitalisme et le mondialisme, elle y est liée et ce depuis longtemps.

2) En effet, le royaume de France était divisé en pays de taille, de richesse, d’histoire... différentes. Or, la création des départements, qui a arraché au nouveau citoyen son histoire régionale, cassant l’originalité des provinces et de leurs habitants pour en faire un homme nouveau, avec un seul droit, une seule langue. Si l’on considère que le mondialisme veut faire disparaître en l’Homme toute originalité pour en faire un homme nouveau, gouverné par un Etat mondial, alors l’établissement de la République universelle est l’établissement d’un Etat qui se rapproche du mondialisme, non pas dans son échelle (un pays) mais dans son essence (la disparition de toute spécificité pour créer un Homme universel).
En ce sens, il est intéressant de faire un parallèle entre la Déclaration des Droits de l’Homme et du Citoyen, faisant de l’être humain un dépositaire de droits naturels, la disparition des droits locaux en France, et un droit international établissant des cours de justice transnationales. Or, les adversaires des mondialistes ne sont pas défendus équitablement.

3) Il y a dans la République (de la 1ère à la Ve), dans sa préparation et son lancement, des forces obscures qui ont manipulé la République afin de l’amener à ses fins.
Qu’il y ait des républicains sincères, je n’en doute pas, mais ils ont été utilisés pour mettre à bas la monarchie, l’Eglise catholique, les corporations... toutes les forces qui leur barraient la route.
Comme ces forces obscures n’ont plus besoin de ces républicains sincères, elles se mettent à faire ce qu’elles veulent.
Je pense que les républicains croient en une illusion, et que c’est pour cela que la France est aussi mal dirigée et qu’elle a perdu tant de guerres, car les républicains, croyant en une illusion, se font manipuler par des êtres cyniques et égocentrés.


 »vous mélangez le capitalisme qui a été fait sous la république avec la république elle-même. ... mais la rép fut volé par l’oligarchie ne mélangez pas sionisme et république.« 
1) Le capitalisme est l’un des éléments de la République. Il n’est pas toute la République, mais il en fait partie.
2) Au XIXe siècle et au XXe siècle, une partie des élites républicaines étaient des agents des britanniques puis des Américains. Qu’ils aient changé de maître n’a donc rien d’étonnant.


 »Au passage, j’aimerais savoir ce que vous entendez par « établir partout"

En quoi l’idéologie républicaine est-elle une culture française ? Certes, on peut affirmer que la culture républicaine a supplanté les cultures françaises, mais pas que la culture française a supplanté les cultures régionales. Après tout, un mythe républicain affirme que la France est née après la Révolution.
Même chose pour l’ethnie : une ethnie étant un groupe cohérent tant socialement qu’économiquement, on a cassé cette cohérence pour permettre l’exploitation des masses au XIXe siècle par le patronat.
Certes, le français était la langue favorisée par la royauté mais elle n’était pas destinée à détruire comme un bulldozer toutes les langues régionales. D’ailleurs, au début du XXe siècle, beaucoup de bretons parlaient encore leur langue régionale.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON


Palmarès