• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile


En réponse à :


ohlala (---.---.124.230) 10 novembre 2006 16:08

Pour ce qui est du fantastique spectacle-marathon de Philippe Caubère, disons vite qu’on peut se procurer le coffret DVD (France Inter) de l’intégrale, ceci pour les lecteurs qui aimeraient garder cette oeuvre sans équivalent de l’acteur devenu auteur puis metteur en scène-interprète de son propre texte.

On peut aussi (re)voir Philippe Caubère dans le rôle titre du très beau film « Molière » d’Ariane Mnouchkine. Episode relaté sur scène dans le spectacle théâtre, puisque Caubère fait de sa vie un spectacle. C’est pas triste.

Je crois comprendre que l’auteur de l’article choisit de voir dans ce spectacle « l’occasion d’une subtile confrontation entre vie sociale et théâtre ». Le jeu, le plaisir, la magie évacués. Certes. Mais que c’est long, froid, intello, réducteur, cette analyse. Infidèle à l’essence de ce projet culte, célinien, en citant au hasard quelques parcelles, deux trois noms, détails. Pas de chair. Plus de mystère. Plat. Oubliée l’émotion.

Cet article, finalement, donne l’envie de quoi ?

( J’aimerais de l’envie et du désir).


Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON


Palmarès