• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile


En réponse à :


emphyrio 7 août 2014 10:53

@Chantecler
Si Assad avait utilisé les gaz, il aurait déjà été pulvérisé sous les bombes américaines. C’est parce que des voix diplomatiques se sont élevées contre ce scénario qu’Assad est toujours à la tête d’un pays en guerre ouverte contre l’islamisme. Après les prises de position de Carla del Ponte quant à l’utilisation des gaz par la rébellion à Khan-Al-Assal, c’est le MIT qui a présenté une étude concluant à la responsabilité plus que probable des rebelles dans les bombardements de la Ghouta. 

Je rejoins aussi Doctorix sur son avis que l’on a cherché à faire porter le chapeau du crash du MH17 par la Russie (cet article). Comme quoi le mot salopard convient aussi aux dirigeants des états occidentaux.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON


Palmarès