• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile


En réponse à :


Jean-Pierre Llabrés Jean-Pierre Llabrés 12 août 2014 07:46


À l’auteur et aux commentateurs éclairés :

Je profite de cet article et de la présence de personnes averties (au contraire de moi) en la matière pour poser une question à laquelle je n’ai obtenu aucune réponse de Brian Greene, Jean-Pierre Luminet, ...

Ma question :

À la page 362 du livre « La magie du cosmos » de Brian Greene (édition en format
broché de 672 pages), on lit :

« Environ cent milliards d’années avant notre ère, toutes les galaxies — sauf
les plus proches — s’éloignaient les unes des autres du fait de l’expansion
de l’espace plus rapidement que la lumière et c’est pourquoi elles sont,
aujourd’hui, impossibles à voir malgré la puissance de nos télescopes ».

1)
« cent milliards d’années avant notre ère » ?...
Comment est-ce possible si l’univers que nous connaissons n’est âgé que de 13
à 15 milliards d’années ?

2)
« l’expansion de l’espace plus rapidement que la lumière » ?...
Jusqu’ici, j’ai toujours entendu dire que la célérité de la lumière constitue
une limite absolue. A priori, je suis prêt à accepter l’idée que cette limite
pourrait être dépassée.
Mais, cette « possibilité » est-elle une réalité, une vérité scientifique ?

Bien entendu, j’ai posé ces questions à Brian Greene, par courriels en
Anglais. Mais, il n’a pas daigné prendre la peine de me répondre...

Merci de vouloir bien accepter de répondre à mes deux questions dans une forme
accessible à un lecteur qui n’est pas mathématicien, physicien, etc.


Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON


Palmarès