• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile


En réponse à :


JP94 18 août 2014 01:41

A la fois c’est tout à fait vrai et en même temps , même du temps de la Guerre Froide , l’attitude des deux « superpuissances » n’était pas symétrique : 


Prenons la guerre du Vietnam : 
- l’URSS soutenait la résistance vietnamienne face à l’impérialisme US ( pour appeler les choses par leur nom , comme on le faisait ces années-là ) mais n’est pas intervenue sur le sol vietnamien : les Américains , si bien sûr . Mais la presse faisait courir le bruit qu’en fait l’URSS avait pénétré sur le sol vietnamien : lorsqu’on voyait cette absence d’intervention soviétique face aux massacres US ( Napalm , agent orange , sur des civils ...) , on se disait que tout de même leur intervention aurait pu dissuader les Américains ... 
Ce ne devait pas être facile ... mais pourtant , jusqu’où seraient allés les USA si l’URSS était intervenue ? Le peuple vietnamien , militairement sous-armé , s’est pourtant libéré .

On retrouve ce schéma : Les USA font mine de ne pas être sur le territoire de l’Ukraine dont ils soutiennent le gouvernement illégitime et criminel et pourtant ils interviennent déjà médiatiquement pour ne pas laisser place à un légitime questionnement sur leur implication . Ils cherchent à y entraîner la Russie . Et pourtant , la Russie n’y va pas . Le discours médiatique est très va-t-en guerre et vise à légitimer d’avance toute attaque contre les Russes , tout en excusant les crimes dont est victime la population ukrainienne .

Mais ce que font les USA , la Russie ne le fait nulle part .
La situation n’a jamais été symétrique ; c’est le discours occidental qui feint d’y voir une symétrie .

Donc bien entendu , la situation ne pourrait être inversée . Mais si on continue le raisonnement , l’OTAN ne bougerait pas face à la Russie . l’OTAN n’est capable de mener des guerres que contre des peuples , pas une véritable armée . Seulement , la stratégie de la Russie n’est pas de se lancer dans des guerres offensives . Du reste , dans une stratégie défensive , on se découvre peu .La meilleure défense , pour la Russie, n’obéit pas au dicton de Clauséwitz : ce n’est pas l’attaque . 

L’antiaméricanisme est très différent dans sa nature de la russophobie ...
L’un dénonce des faits avérés . Le second est avant tout fondé sur une menace fantasmée et rétorsive du discours précédent . 

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON


Palmarès