• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile


En réponse à :


Norbert 23 septembre 2014 16:37

Je crois qu’une conception matérialiste (au sens large du mot matière) pourra expliquer la conscience je ne recherche aucune transcendance.

Ce que vous ne comprenez pas, c’est que dans la conception de la relativité générale, tout observateur est représenté par une ligne d’univers qui englobe son passé et son futur (propre). Le présent ne se construit pas « au fur et à mesure » et pourtant la conscience le perçoit comme tel. Pourquoi ? Cette question reste posée, c’est tout.

« L’accélération de la conscience » que vous mentionnez est une notion vraiment trop vague pour servir de base à une discussion scientifique sérieuse. Encore une fois, l’idée qu’il serait impossible de s’apercevoir de la dilatation des objets ou de la dilatation des temps dans un monde dans lequel tout se dilaterait (donc les règles et le horloges également) a marqué les prémisses de l’abandon de l’existence de l’espace ou du temps séparément, Poincaré (et peut-être déjà Galilée) avait déjà réfléchi à cela. Seul l’espace-temps existe objectivement dans le cadre de la théorie de la Relativité d’Einstein qui est toujours la théorie de référence actuellement.


Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON


Palmarès