• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile


En réponse à :


Nsumbu 13 octobre 2014 21:13

Cher Musavuli,

La lecture de votre brillante analyse a suscité en moi quelques interrogations, d’ailleurs des réflexions que je me fais à haute voix plutôt que des questions que je vous poserais ! 

1° Lorsque vous envisagez un après-Kagame béni qui va voir enfin éclater la nouvelle vérité officielle où Kagame sera enfin reconnu "commanditaire de l’attentat déclencheur du génocide, ce qui ajoutera sa responsabilité à celle des Interahamwe qui avaient usé des machettes« ... ; où sera enfin confirmé »que la majorité des victimes furent des Hutu et non des Tutsi (600.000 ou 800.000 contre 200.000)... ; moi pessimiste ou juste méfiant me demande comment y arrivera-t-on pleinement ? En effet je regarde ce monde (civilisé) où le crime de génocide porte aujourd’hui à juste titre une telle charge morale, émotionnelle et juridique que toute critique, honnête et sérieuse soit-elle, sur ses circonstances subit facilement les soupçons de négationnisme, ne nous faudra-t-il pas alors accompagner la vérité scientifique (historienne) des actes juridiques forts officiellement et internationalement reconnus signés par les instances judiciaires des NU et associées (CIJ, CPI...) ? Comment cette validation pourra-t-elle avoir lieu de manière à annihiler les résistances des anti-révisionnistes professionnels et ainsi "battre définitivement en brèche la version officielle actuelle du génocide rwandais" auprès des opinions internationales ? 

2° De même quelle réponse définitive à réserver à votre interrogation sur ce qui a permis à Kagame "à mettre dans sa poche grands médias, éminents dirigeants politiques, respectables institutions internationales, grands universitaires, associations, Ong... ; ce qui a permis à Kagame et à ses parrains à berner le monde entier en détournant son regard de la frontière ouest du Rwanda où s’étend l’ancien Zaïre de Mobutu avec ses immenses gisements miniers", leur véritable horizon stratégique si encore une fois n’est validée en plus une réponse juridique internationale officielle qui contraigne les chancelleries, leurs différentes administrations, leurs instituts scientifiques, leurs organes de presse, leurs associations militantes à tenir compte de leurs actes documentés, à les accepter et à les diffuser ? 

3° Du côté du Rwanda, les textes officiels décrètent aujourd’hui une société « sans ethnies », plus ni Hutu ni Tutsi rien que des Rwandais tandis que les faits nous dévoilent une autocratie quasi-monoethnique Tutsi qui continue à accuser « tous » les Hutu de génocidaires et les somme de demander pardon au nom des leurs. Une révision de l’histoire officielle du génocide y provoquera, à ne point douter, un bouleversement avec des risques de tensions violentes entre communautés ; les unes exigeant justice et réparation ou agissant pour se venger, les autres assises sur leur ancienne posture de victimes ne voudront accepter les nouvelles vérités quand bien même la réalité du génocide des Tutsi ne serait contestée mais seulement ramenée à sa juste proportion en face notamment des massacres des Hutu... Un pouvoir après-Kagame même pluriethnique et démocratique aura alors à gérer une situation conflictuelle. Comment se préservera-t-il de cette perspective angoissante et de la difficulté de l’exercice pour ne pas obérer l’avènement de cette vérité unanimement admise et la réconciliation censée à en sortir ? Rien n’est moins évident entre la part propre des Rwandais et l’apui des instances internationales qui nous ont offert un TPIR vandalisé par les soutiens de Kagame !

 4° Enfin pour le Congo, le pillage mafieux démontré, quelle justice et quelle réparation en attendre ? Là encore il faudra bien aussi l’aval des instances internationales ! Un TPIC est-il encore possible ? Pourquoi ne pas rouvrir l’instruction arrêtée contre le Rwanda à la CIJ ? Des plaintes à l’endroit des particuliers à la CPI sont plausibles car bien des méfaits se sont poursuivis après 2003, date du début de son mandat...

Autant de questions que je me pose sur l’avènement d’une nouvelle vérité après Kagame et sur le génocide et sur son pillage du Congo ! 


Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON


Palmarès