• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile


En réponse à :


JP94 25 octobre 2014 15:57

C’est intéressant mais il manque un petit détail à propos du train de vie : certes le père de Boris Vian était rentier mais en 1929 , il est ruiné et la famille change train de vie .

Mais le papa ne désarme pas : la famille déménage dans la maison du jardinier , à laquelle le père de Boris , très bricoleur et ingénieux , ajoute un étage de ses mains ( aidé ) . La villa sera habitée par les Menuhin et Boris aura donc pour compagnon de jeu Yehudi ...
Ce papa avait aussi imaginé des jeux littéraires ...

Et puis il y a les chansons qui ont fait connaître Vian et comme personne n’a accepté de les chanter au début , alors il les a interprétées lui-même , de sa voix au timbre si particulier .Ce sont de petits bijoux avec la musique arrangée par Alain Gorraguer , mais improvisée comme il se doit pour du jazz.
Ce n’est pas à cause du climat pacicifiste que Boris Vian a censuré le couplet mais à cause du contexte de guerre coloniale et de guerre froide qu’il a composé la chanson ! 
Et cette chanson a été interdite .

Il y a aussi l’incursion dans le cinéma...

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON


Palmarès