• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile


En réponse à :


Tzecoatl Claude Simon 16 novembre 2014 10:58

Très bon article. Cependant, il faut également considérer l’aspect positif des choses.


La BCE, dans ses statuts, ayant interdiction de prêter directement aux états, ceux sont les planches à billets des autres pays, et notoirement du Japon, qui ont fait baisser les taux d’intérêts des dettes publiques des pays de l’UE du sud, la France empruntant désormais à 1 ;03%.
Et oui, l’abondance de liquidités fait baisser mécaniquement son rendement, les taux donc.
Car pendant que nos prédateurs bruxellois exigeaient des réformes cassant le social des pays du Sud de l’Europe afin de satisfaire les maitres de la spéculation prêtant à 7% au Portugal, à 15% à la Grèce, le Japon lui faisait baisser les taux, corrigeant les hystériques spoliateurs de la Troïka. De mémoire, c’était en 2010,2011.

Puisque la dichotomie entre pays du Nord de l’Europe et ceux du Sud empêche une politique monétaire cohérente pour l’ensemble de la zone, nous sommes en quelque sorte nounoutés par les autres banques centrales. Il en va de même des banques françaises, notoirement sous-capitalisées, et donc particulièrement exposées à une faiblesse sur les marchés financiers.

Car en néolibéralisme (patchwork d’idiomes et de raccourcis de théories libérales), lorsque le riche boit la tasse, le pauvre trinque.

Si les QE se sont arrêtés aux US et en GB, la croissance n’est pas vraiment reparti pour autant, et notamment l’emploi. Il n’y a donc, à priori, pas de risque de surchauffe ni de remontée des taux.

Cependant, la dépendance de l’Europe vis à vis des souverainetés monétaires extérieures est un aveu de faiblesse, qui a tout moment, pourrait à nouveau y mettre le feu aux poudres.


Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON


Palmarès