• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile


En réponse à :


jaja jaja 27 décembre 2014 10:53

Mensonge Fifi ou ignorance.... KKE et Antarsya sont tous deux pour la sortie de l’UE et de l’Euro et représentent une force bien supérieure à l’EPAM environ 10% de l’électorat grec à eux deux....

Voici ce qu’écrit par exemple Antarsya :

« ANTARSYA par sa fondation résumait une stratégie anticapitaliste. En 2010, avec le programme de lutte anticapitaliste (annulation de la dette, sortie de l’euro et de l’UE, nationalisation des banques et des entreprises d’importance stratégique, augmentation des salaires/attaque des profits, contrôle ouvrier ect.) elle a politisé le mouvement de masse et a agi comme un catalyseur dans la discussion de toute la gauche. Où en serions-nous si ANTARSYA avait refusé d’adopter ce programme, sous prétexte qu’il n’existait pas d’autres forces dans la gauche avec lesquelles s’allier sur ces bases ? Heureusement nous avons agi autrement. Nous avons recherché le programme nécessaire au renversement de la stratégie de la bourgeoisie, pour que le peuple puisse respirer, pour lier sa lutte au dépassement du capitalisme.

Nous avons dit que ce programme ne doit pas être seulement celui d’ANTARSYA, mais de toute la gauche. Si cela a eu lieu en 2009 et 2010, maintenant que la crise du capitalisme s’approfondit et se recycle, que l’UE mène le monde du travail à Dachau, que la Grèce se transforme en Zone Economique Spéciale de surexploitation et de pillage des individus et de la nature, même si ANTARSYA n’existait pas il faudrait la créer. Il est clair que le front politique global ne peut qu’être anticapitaliste. Quelques réponses anti-néolibérales, anti-mémorandums, anti-monopolistes, démocratiques ou étroitement anti-euro ne peuvent suffire. Quand Obama ampute radicalement les dépenses publiques, quand Hollande fait passer une loi de flexibilisation radicale des relations de travail (soi-disant pour lutter contre le chômage, comme on dit aussi ici) on ne peut chercher d’issue dans une autre gestion du système. Le programme et le front anticapitaliste exprime et unit la lutte contre l’UE et les organisations impérialistes, la revendication de démocratie, la souveraineté populaire et la libération des chaînes des mémorandums et de la surveillance.

Les « cinq points » d’ANTARSYA ne suffisent plus. Ils doivent être développés et être liés tant aux revendications politiques pour les droits économiques, sociaux et démocratiques des travailleurs pour la survie et la vie décente, qu’à la question du « jour suivant », la possiblité socialiste – communiste de notre époque. »
https://npa2009.org/node/38807

Renseignez-vous Fifi avant de dire des âneries....


Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON


Palmarès