• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile


En réponse à :


Frédéric Mahé Frédéric Mahé 1er décembre 2006 11:10

Je vous trouve bien optimiste sur les capacités de changement de notre Ministre qui bouge, et qui clame partout qu’il veut faire des choses.

La rupture tranquille, c’est comme du bonheur à tartiner, ou l’ami du petit déjeuner, ou encore comme le bon sens près de chez vous : un slogan choisi pour son impact et pas pour son contenu. D’ailleurs qu’est ce que ça contient, une rupture tranquille ? Je salue vos efforts pour extraire du sens de cet oxymore, mais j’ai peur que vous perdiez un peu votre temps. J’en tire plutôt la conclusion que Sarkozy a choisi clairement une option publicitaire pour sa campagne : un homme, un slogan (pardon, : une baseline) et des mots qui percutent. Son (auto ?)interview est d’ailleurs affligeante : que des banalités et du baratin peu signifiant. C’est commode, ça fournira du boulot aux commentateurs politiques, qui ne savaient plus bien quoi faire avec ce vrai-faux scoop dirigé vers la France Profonde qui vote avec la main qui est plus près du coeur.

Entre l’ordre juste pour un désir d’avenir au service du devoir de victoire, et la rupture tranquille, on est bien partis, le débat présidentiel se fera en poésie. L’important, c’est qu’on évite le fond des choses ?


Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON


Palmarès