• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile


En réponse à :


soi même 2 février 2015 11:46

On est où l’on ne l’est pas, et en même temps tous concours à un retour à une aristocratie politique, à un retour vers l’autoritarisme royaliste, de se fait il est évident ceux qui rentrent dans le sérail politique peuvent difficilement échapper à cette tentation humaine de devenir un dictateur !
Surtout avec le délabrement et la situation d’urgente pour nous évités le naufrage, la tentation est forte de passé outre à l’aspiration profonde des peuples et pensé que seul l’on détient la vérité !
Le débat d’idée fait rage et l’aspiration est forte vis à vis de la démocratie, et il est soigneusement entretenue la confusion entre république et démocratie, il est tous à fait possible d’être dans une république sans démocratie comme il est tous à fait possible d’être dans une démocratie sans être dans une république,

Et tant qu’il n’aura pas le respect que ce sont les véritables impulsions de notre époque qui doit être véritablement mit en avant, et que l’on s’obstine politiquement à restauré un age d’or du pouvoir, qu’il soit impérialiste où républicain, il est évident que cela ne pourra que débouché que sur une finalité dictatoriale, et pour causse, et cela est le drame de notre époque, de pas comprendre que c’est la collégialité des pouvoirs qui doit être rechercher par la notion des contres pouvoirs qui doivent être le régulateur et non le fait d’un homme, où d’un groupes d’hommes qui a la majorité et qui dicte ces lois et ses intentions aux autres car l’on oublie une chose essentiel aujourd’hui !

C’est le pouvoir de la Finance qui fait la politique et ce n’est plus la politique qui dite ses lois à la finance et pour que cela reprenne un cours normale, il doit avoir une restauration du monde politique, une limitation du pouvoir de la finance et pour que cela soit possible, c’est à la société civile qui doit être doit en être le garant et non par l’unique représentation politique par ces institutions qui en découle !

Et tant que le débat sera caviarder sur la Société Civile et du rôle et de sa responsabilité à assumé, il aura toujours des articles comme celui si pour décrire les dérives politiques , rien avancera, et si par hasard vous arriverez au pouvoir, vous n’orriez pas d’autre choix de faire la même chose car vous n’avez rien conçus sur la question de salutaire, sur le font votre modèle que vous proposez fonctionne en réalité sur le même principe, car dans votre champs de réflexions vous ne concevez rien de nouveaux si c’est amélioré le synthème dans quelque chose qui vous paraîtrais plus juste et sur le fond ne réglerais rien si c’est , donnerait l’illusion d’avoir réglé la chose et d’avoir moralisé les mœurs politique !

 


Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON


Palmarès