• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile


En réponse à :


Dany romantique 1er mars 2015 10:22

Adrien votre article est en tout point remarquable ; rien n’est omis jusqu’à la dénonciation de la récupération fétide, déplacée, des anti-islamiques notoires de profession, les Nethanyaou et Porochenko criminels de guerre ayant du sang sur les mains qui poisse encore.

Il faut faire le « tri sélectif » des imposteurs qui ont « profité » d’un moment sacré du peuple français, intelligent, laïque et pluraliste. Laissez tomber ces cons qui vous agressent, il y a un manque de neurones à l’origine compensé par l’aigreur rabougrie. C’est ainsi des commentaires « défouloirs » de ceux qui ne savent ni écrire, ni décrire, ni réfléchir. Et encore vous n’avez pas trop ( je trouve) de radicaux islamistes à l’assaut ; ces mecs dégoulinant d’impudeur ont été, c’est le pire, beaucoup plus révoltés par la mobilisation du peuple français, ( ressentie comme un crime de lèse majesté) que par la barbarie elle même perpétrée au nom d’Allah. Ils nous inviteraient donc à mettre le frein à main, se cacher pour rire de la bêtise humaine, à « tempérer » au nom du sacré ? Qui déciderait donc de ce qui est sacré ? Le sens de l’humour s’oppose au sens de la tragédie et ça fait du bien.Par opposition essentialiste, le rire lui ne réclame jamais la mort. A méditer avec effet retard.
Grouille déjà -sur le charnier encore chaud- la réaction biologique d’une pourriture rampante des dépositaires de l’intolérance. Celle ci confondue en « regroupement familial incestueux » des représentants de la divinité céleste, s’amalgamant en anti-Charlie. Du coup,« on refait le match ». Certes l’appellation « je suis Charlie » a été par trop caricaturale d’ou le malaise en polémique. On aurait peut-être pu faire l’économie d’un let motif mal traduit dans l’émotion du moment. On peut comprendre que la grande messe fourre tout du 11/1 n’ait pas atteint -du fait de l’infiltration d’imposteurs notoires- la pureté escomptée. Mais, ce n’est pas une raison pour se tromper de procès. De ce point de vue votre papier remet les pendules à l’heure. 
L’intolérance de la religion « du sacré », érigée en mode péremptoire emprisonnant les simples citoyens, propagée par des illuminés (les trois confréries du « Livre » au balcon de l’Elysée) restera un combat de tous les jours à mener, au nom de la République.    

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON


Palmarès