• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile


En réponse à :


César Castique César Castique 24 février 2015 11:29

@philouie

« L’école de Jules Ferry utilisait déjà en son temps les mêmes ficelles : la France a été créée grâce à la haine du boche : l’ennemi est ce qui nous unis. »

C’est la nature humaine qui veut ça. Si les « progressistes » - tout à leur chimère d’unité du « genre humain » - reconnaissaient cette réalité, le monde serait déjà beaucoup mieux agencé.

« Incapable de nous entendre entre nous, nous n’avons comme solution de solidarité que de croire en un ennemi commun qui nous rassemble. »

Ca n’a rien à voir avec la solidarité, et tout avec l’homogénéité de la société. Lorsque nous avons conscience d’être quelque chose, et que nous sommes satisfaits de ce que nous sommes, nous avons inévitablement un modèle en creux, incarnant ce que nous ne voudrions être à aucun prix.

Pour l’immense majorité des Européens, « de civilisation chrétienne et de culture gréco-romaine » (De Gaulle dixit), le musulman pratiquant remplit pleinement cette fonction. Et l’islamophobie n’est pas une manifestation de racisme ou de haine – ce terme qu’on accommode désormais à toutes les sauces -, puisqu’on y adhère implicitement en répondant « NON » à la question .

 – Pourriez-vous vivre à demeure dans un pays où les institutions et les lois sont calquées sur le Coran et la Charia ?

Et si l’islamophobie stricto sensu, ce n’est pas cela, c’est que les mots n’ont plus aucun sens.

Donc, je n’ai aucune difficulté à me déclarer islamophobe, tout en reconnaissant le droit à l’occidentalophobie, d’un Tarik Ramadan, qui écrit :

« La résistance à cet Occident sécularisé, marchand, inculte, la seule résistance organisée provient de l’Islam, qui est d’une certaine façon inassimilable. Cette résistance constitue peut-être une chance pour l’humanité face au polythéisme d’aujourd’hui qui est l’argent, le pouvoir, la technique, le sexe, la violence, le bruit, la négation astucieuse ou brutale de toute spiritualité. »

… mais à condition que je puisse lui répondre, islamophobiquement : - Plutôt crever que de passer sous le joug de cette religion fossile, de ses superstitions rétrogrades, de ses dogmes périmés, de ses croyances surannées et de ses pratiques arriérées.

« Gardons cependant en mémoire que chaque fois qu’un peuple s’engage dans cette voie de la facilité, qui consiste à trouver son unité dans la haine de l’autre, que ce fut la France de Ferry, l’Allemagne de Hitler… »

La construction européenne a assez bien fonctionné tant que le bloc soviétique lui a tenu lieu d’épée de Damoclès. Depuis que la menace a disparu, elle est, et elle sera de plus en plus, contestée de l’intérieur. A l’époque de la guerre froide, les Européens du Nord n’ont jamais parlé de « Club Méd » à propos de leurs « compatriotes »
- tu parles ! – du Sud. Pas d’ennemi, pas de cohésion.

« …cela se finit toujours au final dans une grande boucherie. »

Pour une grande boucherie, il faut être deux. On peut déjà situer les « bouchers ». Mais leurs couteaux ne nous font pas oublier qu’il y a, ici, des gens qui sont chez eux, et qui sont confrontés à une religion d’importation qui ne cesse d’augmenter en volume. Et en agressivité.


Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON


Palmarès