• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile


En réponse à :


Rétif 9 mars 2015 14:20

Le terme de libéralisme,inséparable de liberté,a évidemment trop de connotations pour ne pas être, sinon équivoque,du moins à sens multiples.D’où des équivoques dans les pensées et dans les applications. La liberté,au moins en tant qu’aspiration et que besoin, est partout,dans tous les domaines.
Si on veut prendre le mot comme exprimant un principe absolu et universel, tout le monde sera peut-être d’accord,mais pour se taper dessus !
Il y a donc des limites par principe.La première étant que celle de chacun ne doit pas nuire aux autres,dans tous les domaines.Cependant, ne pas nuire,ne peut pas vouloir dire ne pas gêner. Il y a des choses nécessaires qu’il n’est pas question d’interdire.
Si on évacue le sens absolu,celui de liberté et celui de libéralisme,on se rend compte qu’ils sont soumis socialement à des lois qui permettent ou qui refusent,à partir de la nature humaine.
Si on définit la liberté comme le droit et la possibilité politique d’agir selon sa propre raison,e dans le respect d’autrui et des lois,il reste à la société à se définir elle-même selon sa culture.
Parmi les multiples domaines du libéralisme,il y a le droit d’entreprendre au sens commercial et industriel. Cela fait partie des conduites naturelles des individus humains.
iI a à être réglementé en société,non à être interdit ! C’est toujours lune question de juste milieu fixé par les lois ! 


Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON


Palmarès