• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile


En réponse à :


ddacoudre ddacoudre 3 avril 2015 22:03

bonjour laurent

que des gens soient riches ce n’est pas un problème, le problème c’est qu’il y ait des gens pauvres dans une société d’abondance. nous avons toujours des relations sociale de l’âge préhistorique, il serait temps que l’homo sapiens moderne sorte de sa caverne. il, y à deux fractures qui se font échos celle sociale et celle intellectuelle. Le seul travail productif ne peut plus à lui tout seul être la seule source de revenus, Demain nous n’aurons plus besoin du travail de tout le monde, et le monde à 12 milliards d’humain à un besoin urgents de se trouver un sens à l’existence qui ne soit pas qu’accumuler des biens rares. or l’humain n’est pas attirait par ce qui est abondant, car cela ne permet pas de se différencier. nous n’avons donc pas eulement un problème de progressisme dans un monde ou les Savoirs avancent d’une manière exponetielle tans dis que les citoyens en restent à vivre de médiocrité intellectuelle, et depuis 1989 les médias réorganisés leur vident le cerveau Télévision : de l’info sans infos.
Le libéralisme n’a jamais sous entendu le droit d’exploiter l’autre, le capitalisme est une forme d’organisation de la servitude qui a toujours été le fardeaux des dominés. le libéralisme c’est adapté à des relations économiques de maitre à serviteur qui préexistait à sa naissance et les libéraux trouvaient normal qu’il en soit ainsi, et donc l’employeur ne tenait une comptabilité que dans son intérêt, et celui qu’il employait et à qui il du verser un salaire à partir de 1804 était une charge. nous en sommes encore là. Le seul progrès ut le fordisme, je ne pense pas à la production à la chaine, mais au versement de salaire suffisant pour que les salariés consomment les biens qu’ils produisent en rendant plus que ce qui leur a été versé.
aujourd’hui l’endettement fourni la quantité de monnaie qui circule, et forme l’augmentation constante des capitaux. l’emprunteur rend des intérêts et le double du capital. mais pour en arriver là, il a fallu des luttes idéologiques, et aujourd’hui il n’y en a plus et ceux qui soutenaient que le capitalisme peut être socialisable se plante lamentablement.
http://ddacoudre.over-blog.com/pages/Le-capitalometre-8441227.html.
http://ddacoudre.over-blog.com/2015/02/pour-creer-des-emplois-il-faut-en-suprimer.html.
cordialement.


Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON


Palmarès