• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile


En réponse à :


adrien50 adrien50 9 mai 2015 00:13

 Le FN dit des vérités. Je pense à l’UMP et au PS qui appliquent des politiques semblables, la présence de pédophiles dans la classe politique, etc.
Mais bizarrement ces vérités sont associées à des « dérapages » aussi bien nauséabonds que contrôlés. Beaucoup de sympathisants du FN que je rencontre se demandent pourquoi régulièrement les cadres du parti, peu de temps après avoir sorti des propos justes et pertinents, se complaisent dans d’autres plus que limites. Je pourrai parler de Pétain, Patrick Bruel, des chambres à gaz ou encore du terroriste norvégien Anders Breivik qui aux yeux du père et de la fille bénéficierait de circonstances atténuantes. C’est en fait ce que les Américains appellent le « reverse psychology » ou pour parler français la technique du mauvais sujet. Elle consiste à associer des vérités gênantes à d’autres propos tout à fait répréhensibles, dans le but de salir le tout. Ceci serait bien utile à un pouvoir en place qui aurait des choses à se reprocher. Si de plus, ce pouvoir arrive à faire penser que la seule opposition possible est fachiste, néo-nazie, homophobe, raciste, bref tout ce que détestent les Français, alors sa réélection est assurée.

 Pour jouer ce rôle, le système a choisi le FN. Ils le surmédiatisent depuis 1983. En effet d’après le CSA, son temps de parole accordé dans les médias de grande diffusion, est très largement supérieur à ses résultats dans les urnes.

 Marine Lepen régulièrement s’affiche avec les pires damnés de la Terre (bal à Vienne en pleine campagne pour les présidentielles ou dernièrement défilé à Rome avec le parti grec aube dorée et la ligue du Nord italienne, groupes ouvertement nazis et fachistes) et cela malgré la dédiabolisation. Un peu à la manière de Mao lors de la campagne des cent fleurs, cette dédiabolisation ne sert finalement, qu’à laisser pousser les « mauvaises » herbes pour ensuite mieux les arracher.

 Le FN n’a pas de programme clair. Sur beaucoup de sujets essentiels comme la sortie de l’euro, on trouve tout et son contraire.

 C’est une impasse politique. Il n’a aucune chance au niveau national, car comme le dit Zemmour « à la fin le FN perd toujours », surtout avec une élection présidentielle à 2 tours. Il ne peut en effet dépasser son plafond de verre que dans des élections très localisées, limitées à des tailles de communes comme celle de Cogolin. Le fait que 80% des électeurs ne voteront jamais pour le FN, et donc qu’il ne faut pas en avoir peur, l’UMPS le taira toujours. Cet UMPS qui squatte le pouvoir depuis des décennies n’a plus rien à proposer, ne pouvant plus s’adresser à la raison des électeurs il ne peut que jouer sur leurs affects.
Le FN est leur meilleur allié. Tout cela, l’UPR le dénonce. Et c’est pour cela que les propos de Fifi sont si souvent attaqués. Les militants FN ont raison. Je serais encarté au FN, j’agirai de la même manière, car leur véritable ennemi ce n’est pas le système, mais bien ceux qui disent la vérité.

 Fifi continue ton combat. Je te lis toujours avec autant de plaisir.


Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON


Palmarès