• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile


En réponse à :


seb59 (---.---.180.194) 14 décembre 2006 15:47

« quel que soit son mode d’appropriation, par achat ou par voie illégale »

« Ces consommateurs, au niveau culturel faible, ont une relation très primaire avec le produit de consommation »

« Leur avidité en fait des fétichistes d’objets de consommation »

Eh bien !, je suis tres etonné de voir ce genre de propos venant de la taverne. D’habitude votre style est plus policé envers les indijeunes ! Comme quoi...

Je trouve votre raisonnement un peu rapide. Y a t’il vraiment des « fetichistes d’objets de consommations » ?

Ne croyez vous pas que l’appropriation de tels objets tient plus d’une tentative de mimétisme social, en cherchant à paraitre comme membre d’une autre classe, qu’à une reelle boulemie d’achat ?

La responsabilité des riches et des puissants sur le reste de la population n’est pas nouvelle. Ceci a eu lieu de tout temps : nobles/marchands/paysans, riches/bourgeois/ouvriers ... Nous sommes malheureusement dans une société capitaliste et le systeme communiste n’a pas marché, car la richesse revient toujours aux plus puissants.

Donc à moins de reprendre à zero les bases de notre société (l’argent etant necessaire pour vivre, il convient d’en avoir le plus possible), et à trouver des hommes politiques humanistes et honnetes, sortir du fetichisme de l’argent n’est pas pour demain.


Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON


Palmarès