• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile


En réponse à :


Raph (---.---.5.110) 14 décembre 2006 19:30

Excellent article, et c’est quand même révélateur de les pertes d’objectif de développement moral. L’Avoir à pris le pas sur l’Être. (citant plus ou moins le bel édito de N. Hulot dans le Nouvel Obs de ce mois-ci)

Rien ne peux échapper à l’argent. Conséquence directe : TOUT (naissance, nourriture, transport, habitat, culture, amour, mort) se monnaie. L’argent pouvant tout acheter, l’argent étant nécessaire pour vivre, le raccourci est vite fait de croire que le bonheur s’évalue à la quantité d’argent accumulée. Du moins certains le croient tant qu’ils sont pauvres qu’ils croient que leurs enfants s’en sortiront mieux qu’eux. Le pouvoir d’achat diminuant, l’argent se fait encore plus nécessaire, le matérialisme en sort renforcé et les humains un peu plus alliénés. (Mais le travail libère (dixit Sarkozy)... certains résidents temporaires d’Auschwitz-Birkenaud se l’ont aussi entendu dire)

Il est fou de voir que le monde n’a jamais eu un tel potentiel de s’affranchir de la monnaie (quasi-gratuité des moyens de communication, surproduction de nourriture, moyens de transport propres et économiques) mais que le coût de la vie n’a jamais été aussi élevé. Anecdote : 1 minute d’appel (sur portable) en Inde coûte 1 roupie 1€ = ¢ 59 roupies (Oups, ça se justifie surement grâce à la merveilleuse notion de « retour sur investissement », no comment)

Je suis à deux doigts de penser que le capitalisme ne produit pas de richesses mais les pompe. La seule richesse étant l’homme, le capitalisme se déplace utilisant les ouvriers du monde comme à l’époque du commerce triangulaire, pendant que des fortunes s’amassent dans les 104 paradis fiscaux.

On a au moins autant choisi le capitalisme que les russes le communisme en 1917. Par contre, on y participe tous plus ou moins quand on porte la casquette de consommateur. Et ça continuera tant que nous seront près a perdre liberté et humanité pour gagner la possession matériel (hum .... le luxe ?) à défaut d’ouverture intellectuelle (oserais-je spirituelle ?). Nous ne sommes qu’à moitié coupable de notre lacheté, les autres sont les gouvernements qui agissent pour cette doctrine. Qui a dit que le capitalisme n’est pas un système idéologique ???

De toute façon nous n’aurons pas le temps d’être tous pauvres, la planète devenant inhospitalière sera peut être la cause commune qui nous demandera de se serrer la ceinture pendant que ceux a qui a profité le capitalisme (oui, ceux qui font travailler leur argent en bourse plutôt que leurs petite mains sur la chaine de montage (ou le clavier, ou autre)) rigoleront de voir les « pauvres » prendre sur eux pour sauver un monde (ou un système de gouvernance par l’argent) que la plupart ne regretteraient pas.

Tout le monde payera, sauf ceux qui auront les MOYENS d’y échapper. J’ai peur qu’on n’ai même pas l’occasion de pouvoir juger les industriels irresponsable (euh,si, responsable du profit des actionnaires) de crime contre l’humanité (au moins ceux des années 1980-2020 qui étaient loin d’ignorer les conséquences financières et environnementales de leurs actes).

Désolé pour le long commentaire qui casse la mise en page, mais un bon article stimule l’écriture. Je rêverais bien d’un Nuremberg avec Renaud, Exxon, ... au banc des accusés ... mais c’est un rêve, et de plus le crime étant déjà commis. On aurait simplement quelques boucs émissaires révélateur de pulsions humaines poussées à leur paroxysme à l’aide d’un outil : la monnaie :)


Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON


Palmarès