• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile


En réponse à :


Hervé Hum Hervé Hum 2 juillet 2015 15:35

@L’enfoiré

j’aime bien votre lien, car c’est exactement le coeur de ma démonstration, mais nous n’y sommes pas encore, avant cela, il fallait bien commencer par dénoncer le système actuel.

Ce qui m’amuse, enfin pas tant que cela, c’est que vous ne comprenez rien de ce que vous lisez et confirme le fait que vous êtes trop attaché au paradigme actuel.

la seule question en suspens, c’est ce qu’entend l’auteur par « citoyen-consommateur ».

En effet, un citoyen est par définition aussi un consommateur, sinon, c’est un esclave ou un mort.

ce que dit ce monsieur pour être viable nécessite certains changements dont je doute qu’il les aient pris en compte, m’est avis qu’il fait tout pour noyer le poisson (le pléonasme est une forme de novlangue).

pour qu’il y ait véritablement un « citoyen-consommateur », cela exige au préalable de collectiviser les moyens de productions, mais ce n’est pas ce qu’il semble écrire.

Chez moi, dans un monde de souveraineté des moyens de productions et de son financement, il ’n’y a de « citoyens consommateurs » que les propriétaires, et accessoirement leur serviteurs ou employés, les autres étant alors des « citoyens non consommateurs », bref, des « crèves la faim », mais c’est pas du politiquement correct.

de plus cette mise en réseau touche directement le mode de création monétaire qui ne peut absolument plus rester tel qu’il est. Cela touche aussi par voie de conséquence la réserve de valeur, donc la gestion de l’épargne. Mais vu votre attachement, je crains qu’à ce stade de la démonstration cela vous soit impossible à comprendre.

Ceci dit, la démonstration ne renie pas la phrase « business is usual »...

Etonnant non ?


Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON


Palmarès