• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile


En réponse à :


philippe baron-abrioux 5 août 2015 07:56

VICTOR ,

de quelles armes parlez vous ?

cet emprunt à« la Marseillaise » dont les paroles sanguinaires pourraient être un jour valablement « réformées » selon moi (sans être supprimées car elles font partie de l’histoire de notre pays) , est sans doute discutable .

je laisse de côté les armes létales mais je redoute à l’heure actuelle bien plus les autres armes qui tuent tout autant mais de façon insidieuse . tout comme on parle de « manipuler une arme » en parlant de fusils ,revolvers , et autres ,il existe d’autres manipulations qui ne s’achètent pas en armurerie et n’utilisent aucun chargeur .

celles ci sont libres de toute contrainte( ou presque) et ne laissent aucune trace détectable . elles sont divulguées ,véhiculées ,présentées comme de simples manifestations de nos droits élémentaires et universels .

DANS CERTAINS PAYS ou dans certaines circonstances particulières ,elles sont limitées ,brimées ,sanctionnées et peuvent valoir de lourdes peines .ELLES SONT l’objet de lois restrictives afin de protéger les individus et l’ordre (pas toujours consenti) public . OBJET de censure ici , de contrôle là bas . DE MODERATION quand elle passe par un support écrit ,accessible à qui le veut .

JE ME SOUVIENS DE LA POLEMIQUE APRES LES ATTENTATS DE JANVIER 2015 ; et de la difficulté à définir le champ acceptable ,politiquement correct ,validé même par des psychiatres .

« ce n’est jamais l’arme qui tue mais l’homme » ,gageons qu’ils se sentent tous responsables de celle qu’ils choisissent d’utiliser , car toutes peuvent tuer . 


Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON


Palmarès