• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile


En réponse à :


Massada Massada 18 août 2015 20:24
Cher amis antisémites, pardon antisionistes, le M.O. bouge bien plus vite que vos capacités de réflexion. Il va falloir revoir vos certitudes, le monde change vite et vous êtes en retard d’une guerre smiley

Les saoudiens sont bien décidés d’établir un front sunnite uni face à l’Iran afin de se prémunir des dangers enceints dans le traité entre Téhéran et les 5+1 que Riyad juge catastrophique.

Ils ont aussi décidé qu’Israël ferait partie intégrante et visible de la nouvelle alliance ; Jérusalem y constituera le pôle sécuritaire, qui, grâce à sa puissance de feu, sa technologie militaire de pointe, sa possession de l’arme atomique et son expérience en matière de conflits, aura pour rôle de dessiner et de superviser les pourtours d’un système de défense interactif face à l’ennemi commun.

L’Egypte et l’Arabie Saoudite se sentent trahis par la politique de l’administration U.S.

Témoin de cette nouvelle situation, l’éditorial d’Abdallah Al-Hadlaq, dans le journal gouvernemental koweitien al-Watan (la patrie) :

« Israël est un Etat ami qui ne nous met pas en danger dans la région du Golfe arabe et nous n’avons rien à craindre de lui. Celui qui nous menace, effectue des actes de terrorisme et de destruction à nos dépens, et aspire à nous occuper est l’ennemi perse arrogant (…) qui est l’incubateur et le vecteur principal de développement du terrorisme mondial.

(…) Par conséquent, je répète mon appel pour former une société d’amitié Golfe-Israël, comme première étape vers le développement et le renforcement de relations amicales avec l’Etat d’Israël, dans les domaines de la politique, de la diplomatie, du commerce, de l’éducation et de la coopération militaire et civile ».

On se dit aussi, dans ces capitales, qu’Israël a toujours été un ennemi réglo, qui n’est intervenu militairement que lorsqu’il était menacé et qui, contrairement à ce que clame la propagande officielle arabe, n’a jamais entretenu de stratégie offensive à l’encontre des pays arabes. On relève de plus que, malgré les conflits persistants, il n’existe pas, dans ce pays, de haine, de mépris ou de répression visant les musulmans de la part des autorités politiques et de la grande majorité de la population.

PS : A Riyad on n’éprouve aucune considération pour l’Autorité Palestinienne de Mahmoud Abbas et qu’on la juge corrompue, incapable et inutile.

D’autres surprises à venir........bien plus intéressante que les bords de Seine smiley

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON


Palmarès