• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile


En réponse à :


lsga lsga 27 août 2015 19:05

J’aime bien l’article globalement, il a l’intérêt de se centrer sur ce qui est important : le partage du pouvoir. (ça nous change des questions keynésiennes de partage des richesses...). L’approche scientifique est cruciale aussi.
 
« le tirage au sort en politique est un instrument de mesure scientifique de l’état de la société par prélèvement aléatoire d’un échantillon représentatif de citoyens. »
Qu’est-ce qu’un échantillon représentatif ? Voilà un débat qui n’est plus scientifique, mais épistémologique. Les fameux 1000 cas « national-représentatif » utilisent les catégories professionnelles comme classes de référence. Or, ce n’est pas très efficace, vu le lien qu’il y a entre sondages et résultats des élections.
 
 
Ensuite, la question se pose aussi de savoir : pour faire quoi ? Que les politiques/commissions/délégués soient élus ou tirés au sort, peu importe si ils ne peuvent pas changer ce qu’on produit, et la manière dont on le produit. Si ce sont uniquement les actionnaires des grandes entreprises qui peuvent trancher ces questions : de toute manière, cela ne sert à rien. C’est donc bien la question de la propriété des moyens de production qui est posée.
 
Enfin, dernière question : à quelle échelle ? Car certes, faire une petite commission pour le CNRS franco-français : pourquoi pas ? Mais en réalité, dans les autres domaines de la société, aujourd’hui, la production est mondiale. Que les politiques/délégués/commissions soient élus ou tirés au sort, si ils ne peuvent pas agir à une échelle mondiale, mais uniquement locale, cela ne sert à rien.
 


Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON


Palmarès