• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile


En réponse à :


César Castique César Castique 10 septembre 2015 13:01

« ,...pour axer son action sous l’égide de l’honnêteté, de l’unité et de la solidarité, les trois maîtres mots du discours. »



Ce type a été premier ministre d’un micro-pays qui s’était fait une spécialité de l’accueil des multinationales soucieuses d’échapper au fisc de leurs pays d’origine, membre de l’U.E. ou non.C’est donc une procédure intéressante dans la progessive démocratisation des institutions européennes...


« Pour ce qui est de la démocratisation, on peut compter sur ce type qui déclarait à un journaliste du »Spiegel" (N° 52/1999, p. 136) :


« D’abord, nous décidons quelque chose, puis on le lance publiquement. Ensuite, nous attendons un peu et nous regardons comment ça réagit. Si cela ne fait pas scandale et ne provoque pas d’émeutes, parce que la plupart des gens  ne se sont même pas rendu compte de ce qui a été décidé, nous continuons pas à pas, jusqu’à ce qu’aucun retour ne soit possible… »


 ... et à un autre journaliste du « Spiegel », ou au même (N° du 11 mars 2013) : 

« Je vais faire une déclaration audacieuse : Il ne faut pas poursuivre de mauvaises politiques uniquement parce qu’on redoute de n’être pas réélu. Ceux qui entendent gouverner doivent assumer leurs responsabilités, à la fois, envers leur pays et envers l’Europe dans son ensemble. Cela signifie qu’ils doivent, le cas échéant, poursuivre les politiques appropriées, même si de nombreux électeurs pensent qu’elles ne le sont pas… »


Je vous laisse à vos admirations, Rakotoarison. Il en est digne, comme il est digne de la fonction qu’il occupe à la tête de l’UERSS.


Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON


Palmarès