• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile


En réponse à :


doctorix doctorix 16 septembre 2015 23:56
Je vais être un peu long, pardonne-moi. Mais vous ne serez pas déçus, promis.
Une première chose à dire est que les tests Elisa et Western Blot ne sont pas fiables du tout, ils sont de plus d’interprétation variable et vous pouvez être séropo d’un côté d’une frontière et négatif de l’autre.
Une seconde est que le fait d’être contaminé par le VIH ne veut probablement pas dire que vous avez ou aurez le Sida. 
Je mets probablement par respect pour les fanatiques.
Le VIH est probablement un virus banal et sans plus de conséquence qu’une grippe.
 Les tests prouvent seulement que vous l’avez croisé sur votre chemin. Vous avez donc logiquement des anticorps, mais le virus a disparu, n’est-ce pas le rôle des anticorps ? (on ne le retrouve jamais chez un séropositif, ni même chez un malade de façon directe. Il faut amplifier certains de ses éléments supposés par une méthode rejetée par son inventeur lui-même pour le trouver, d’une manière nullement spécifique, puisque d’autres affections provoquent l’apparition des mêmes éléments).
Bon, vous avez eu le malheur de rencontrer ce foutu virus, et l’autre malheur de vous être faire tester au mauvais moment.
Vous voilà donc séroposif.
Dans un premier temps, vous mourrez de peur, pour rien.
Mais vous venez de pénétrer dans l’antre de Big Pharma, qui va vous agonir de substances toxiques le reste de votre vie.
Et tout le monde dira que ça fonctionne, puisque vous ne mourrez pas.
 L’autre hypothèse étant que si vous ne mourrez pas, c’est parce que vous n’avez jamais été malade par ce virus et ne l’auriez jamais été (ce qui ne vous empêchera pas d’être malade par les drogues toxiques supposées le combattre).
Big Pharma réalise ici sa plus formidable arnaque, qu’on n’est pas prêt d’égaler : chapeau, l’artiste !
Le Sida n’est définitivement pas une maladie en soi, c’est un déficit immunitaire acquis, c’est dans son nom, et c’est la seule chose exacte.
Ce n’est pas le VIH qui vous procure ce déficit, mais des causes variées telles que drogues, malnutrition et manque d’hygiène, d’autres sans doute.
Les maladies qui vous tueront alors sont alors au nombre d’une quarantaine, tuberculose, pneumocystose, kaposi, et même une simple rougeole, rien de spécifique, et rien que des maladies connues depuis longtemps.
La seule chose qui ne vous tuera pas, c’est le VIH.
Ce qui vous guérira, non pas du VIH inoffensif mais de votre déficit immunitaire mortel, c’est l’arrêt des agressions contre vous-même (drogues), une meilleure hygiène de vie, et une alimentation saine, vous faisant retrouver des défenses naturelles normales.
Montagnier, quand même « l’inventeur » du virus, ne dit pas autre chose :
https://www.youtube.com/watch?v=bAPZnPuPuwc
Bien sûr, il ne dit pas que le VIH est innocent (comment pourrait-il le dire, l’ayant inventé, et promu au rang de grand coupable ?), mais reconnaissez qu’il lui donne ici un rôle tout à fait secondaire, pour ne pas dire inexistant.

Pour revenir au sujet, ce test mirobolant ,il va peut-être vous dire que vous avez rencontré le VIH, que vous l’avez combattu, et vaincu.
Et alors ?

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON


Palmarès