• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile


En réponse à :


Jean Keim Jean Keim 20 septembre 2015 19:15

Bonjour Bernard Dugué,


Beaucoup se posent la question du bien et du mal (ou de la lumière ou de l’obscurité) et l’un généralement est opposé à l’autre, le mal et le bien sont admis comme étant des contraires mais le contraire d’une chose comme le mal est la chose vue sous un autre angle et donc on reste dans le même domaine relatif.
Le mal nous savons ce que c’est, nous sommes même des spécialistes mais le bien nous est inconnu, sinon le monde ne serait pas la foire d’empoigne que nous connaissons tous et nous sommes le monde, tout ce que nous pouvons percevoir est ce qu’est le mal, le mal est ce qui n’est pas le bien, le bien est absent irrémédiablement quand le mal s’exprime, ceci tout le monde s’interrogeant sincèrement peut le constater, le mal est donc en faite ne pas agir convenablement, ne pas agir naturellement, c’est être irrationnel et donc à côté de la cible, et dans ce qui est du domaine du mal, la pensée et par conséquent le savoir jouent un rôle essentiel, nos pas la pensée en soi qui n’est qu’un processus mais cette propension qui est de vouloir appréhender ce que nous ne connaissons pas par la pensée qui ne peut que spéculer à partir de ce qu’elle connaît, elle ne peut d’ailleurs pas agir (se mouvoir) autrement que dans la sphère immense ou étriquée - c’est selon - du connu.
Nous avons le plus souvent que peu ou pas de souvenirs de notre naissance, notre vie est ce qu’elle est et notre mort doit venir tôt ou tard avec le désir légitime de ne pas trop se dégrader, de ne pas agoniser trop longtemps et de ne pas souffrir tout au moins en restant dans la limite de ce qui est pour chacun supportable et certains espèrent vivre cet événement en pleine conscience jusqu’a son terme quel qu’il soit.
Le suicide est-il convenable ? A vouloir avancer le rendez-vous c’est prendre le risque de mettre toute son énergie dans l’acte lui-même, sa préparation et sa représentation et de passer à côté de sa mort.
J’ai tenté de répondre sincèrement et honnêtement à votre billet, je vous souhaite de trouver la sérénité qui vous permettra de continuer votre voyage quel qu’en soit le parcours. 

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON


Palmarès