• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile


En réponse à :


Depositaire 21 septembre 2015 13:14

Bien entendu, spéculer sur les raisons de l’abstentionnisme massif des grecs aux dernières élections est facile. Mais il suffit, pour être proche de al vérité de regarder ce qu’il se passe chez nous en France.

Devant la démagogie des politiciens prêts à promettre la lune si on les élit, et qui sans l’ombre d’un remord ou d’une hésitation font exactement le contraire de ce qu’ils ont promis, comment voulez-vous que la majorité du peuple puisse encore leur faire confiance ? Il y a toujours une minorité de moutons aveugles pour croire en eux et qui, aiment de faire tondre, il y a quelque chose de pathologique là derrière, pour voter pour eux. Il est vrai que les politiciens utilisent des techniques de manipulation des foules qui leur sont enseignées par des experts en la matière appelés par l’euphémisme « conseillers en communication » et que l’on devrait plutôt qualifier de « conseillers en manipulation des foules ». D’autant qu’au final, malheureusement beaucoup de gens manquent de discernement. mais de plus en plus, la seule chose que les gens finissent par comprendre, c’est que les politiciens sont tous des menteurs. Et même si un homme ou une femme sincère se présente, quelle garantie aurons-nous qu’une fois au pouvoir, il/elle ne changera pas ? Aucune.

Le cas de Tsipras est typique. Accuser la pression énorme de l’UE qui l’ont obligé de changer d’avis est un faux problème. Il y avait une autre solution comme celle de déclarer la dette de la Grèce comme illégitime, illégale et odieuse. nationaliser ses banques, imposer les oligarques grecs, etc. Et sortir du traité de Lisbonne, virer l’Otan et israël de la Grèce. Se tourner vers la Russie et les Brics. Mais il a préféré accepter les diktats européens en en rajoutant une louche.

Les grecs ont compris qu’il n’y avait rien à en attendre, alors ils ont boycotté les élections. Ceux qui ont voté sont les moutons qui aiment se faire tondre et qui croient les promesses des menteurs professionnels.

Mais le cas grec nous menace aussi, et rien ne dit que ce qu’il se passe là bas n’arrivera pas chez nous. Et que ferons-nous ? Je crains que ce ne soit la même chose.

Il suffit de voir des incompétents/menteurs/assassins comme Sarkozy et Hollande se pavaner malgré tous leurs mensonges et envisager très sérieusement se représenter aux prochaines élections présidentielles, alors qu’ils devraient être mis en prison à vie.

Mais ces deux individus ne sont que le symptôme d’un mal plus profond. Dès l’instant où on confie les affaires du pays à des politiciens professionnels qui, pour se faire élire, outre qu’ils n’hésitent pas à promettre n’importe quoi, en ayant soin malgré tout d’utiliser des techniques de manipulations des foules, ce qui en dit long sur leur sincérité, mais qui en plus, pour financer leurs campagnes électorales n’hésitent pas à solliciter les très riches qui, en toute logique, attendent un retour sur investissement ; ce qui est logique de leur part, à défaut d’être très moral, comment voulez-vous que les choses changent ?

Je ne dis pas que l’intégralité des hommes et des femmes politiques sont des crapules avérées et des menteurs notoires, il y en a certainement un certain nombre de sincères, cependant, ils sont pieds et mains liés par les financiers qui financent leurs campagnes électorales et si, par miracle ils arrivent à leur échapper, leur pouvoir réel est très fortement diminué par l’appartenance du pays au traité de Lisbonne qui fait que c’est la commission européenne entièrement soumise aux lobbies des multinationales surtout américaines qui rédigent les lois que le parlement devra entériner sans discussion.

Donc, clairement, la solution passe par une autre Europe qui ne sera pas celle des multinationales et des banquiers, ce qui implique de faire imploser cette Europe actuelle, des hommes et des femmes politiques courageux qui osent s’opposer aux multinationales, nationaliser les banques et les grosses entreprises, ou à tout le moins, pour ces dernières les imposer très lourdement. Interdire la spéculation boursière qui ne produit rien sinon de la misère pour les peuples et des bénéfices pour une infime minorité d’individus.

Vaste programme et assez utopique, assurément. D’autant plus que cela ne peut être réalisé dans un seul pays. Il faut une alliance d’au mois trois ou quatre pays qui établiraient le noyau d’une future Europe des peuples.

Malheureusement, je crains une crise majeure dans l’humanité avec à la clef des catastrophes en tous genres, si encore, avec les fous qui poussent à la guerre, on ne nous fait pas subir une guerre mondiale nucléaire. Comment survivra l’humanité, du moins de ce qui en restera, après... ? Bien malin qui pourra le dire. En tout cas, ce modèle de société est profondément délétère et mortifère et ne peut continuer indéfiniment ainsi. A court ou moyen terme, nous aurons droit à cette crise majeure. Et on y courre tout droit ! Je ne lis jamais, quoi que ce soit dans les articles ou dans les commentaires, sauf à de très rares exceptions de solution viable et éthique pour sortir de ce système. Quand les gens ne passent pas le temps à s’injurier ou se moquer les uns des autres, ou alors sortir des platitudes, on ne propose que des changements cosmétiques qui ne traitent pas le problème de fond qui est cette économie de marché absurde. Ce qui donne une idée de l’ampleur du « formatage » des consciences que l’oligarchie a mis en place.

Et quand je parle de ce que je lis ou ne lis pas, je ne parle pas seulement que d’Agoravox, dans d’autres médias alternatifs je vois la même chose.

L’avenir proche nous dira si j’avais raison ou non.


Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON


Palmarès