• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile


En réponse à :


ddacoudre ddacoudre 11 octobre 2015 14:12

@Céline Ertalif
bonjour
d’accord j’ai saisi le sens politique de ton article, effectivement en ce la le net est un creuset l’orque on l’aura expurgé de toute sa soupe « égotique » très humaine (je ne veux pas dire par là interdire aux individus d’étaler s’il le souhaite leur existence et s’en faire un lieu de rencontre) je veux seulement dire la nécessité d’opérer une auto sélection., ce qui exigera un apprentissage de la navigation. notre société est traversé par deux fracture l’une sociale la plus évidente l’autre intellectuelle moins saisissable, car chacun pense détenir ce qu’il juge essentiel pour comprendre son existence et le monde. or l’instruction et l’information forment l’un des clés à molette nécessaire pour servir l’organisation capitaliste et retirer un revenu de cette exploitation, et d’en penser que l’instruction n’a de visé que ce but. l’autre d’informer non pour émanciper, mais pour maintenir sous une chape de plomb le développement de tous moyens d’émancipations qui échapperaient au contrôle de la pensée unique imposé par la peur.
difficile dans ce cadre d’imaginer que les citoyens aient une possibilité d’être innovateur à l’exception de ceux auxquels tu songe qui ne font pas peur au puissant, car très peu de citoyens s’informent politiquement sur le net seulement 6% et parmi ces 6%, 4% y consultent les médias traditionnels. voilà a peu prés un schéma de la porté émancipatrice du net.
 je pense plus qu’il sera nécessaire de rendre un enseignement universitaire obligatoire durant la vie active pour réaliser deux choses, nourrir les cerveaux de connaissance car c’est avec elle qu’il peut innover et les rémunérer pour ne pas les rendre dépendant d’un seul revenu salarial d’exploitation qui va aller en régressant car nous n’avons plus besoin du travail de tout le monde et que l’on ne peut continuer à produire pour seulement créer des emplois, car créer des emplois n’est pas la fonction de l’entreprise. nous avons inversé le processus seulement pa cupidité de quelque uns, c’est l’intelligence humaine qui a conçu l’entreprise, et non l’inverse même si autour d’elle c’est développé une dynamique qui nous conduit a croire que notre existence dépend d’elle alors qu’elle dépend des savoirs que nous sommes capable d’apprendre. actuellement les citoyens n’attendent des savoirs qu’un emploi, c’est comme si les esclaves n’attendaient qu’on leur apprennent qu’à servir un maitre. je pense que sur le fond nous sommes d’accord.
http://ddacoudre.over-blog.com/55c7d999-e91f.html
cordialement.


Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON


Palmarès