• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile


En réponse à :


taktak 13 novembre 2015 20:11

@tf1Groupie

Et pof ; Sampiero t’as ridiculisé...
Pour mémoire l’essentiel du modèle social de notre pays, de ses services publics, le vote et droit des femmes, les conventions collectives, la sécu, les comités d’entreprises ont les doits exclusivement aux communistes. A la droite et au PS, les guerres coloniales, les délocalisations et la saignée fiscale pour enrichir les patrons....

Sinon, la définition du génocide est très claire dans la loi française (et sa négation ou son apologie est un délit, maintenant vous êtes prévenus !)

La loi française prévoit la répression de la négation du génocide juif. La Loi sur la liberté de la presse du 29 juillet 1881 dispose ainsi que 1 :

  • art. 24 : "Ceux qui auront provoqué à la discrimination, à la haine ou à la violence à l’égard d’une personne ou d’un groupe de personnes à raison de leur origine ou de leur appartenance ou de leur non-appartenance à une ethnie, une nation, une race ou une religion déterminée, seront punis d’un an d’emprisonnement et de 45000 euros d’amende ou de l’une de ces deux peines seulement«  ;
  • art. 24 bis »Seront punis des peines prévues par ... l’article 24 ceux qui auront contesté ... l’existence d’un ou plusieurs crimes contre l’humanité tels qu’ils sont définis par l’article 6 du statut du tribunal militaire international annexé à l’accord de Londres du 8 août 1945 et qui ont été commis soit par les membres d’une organisation déclarée criminelle en application de l’article 9 dudit statut, soit par une personne reconnue coupable de tels crimes par une juridiction française ou internationale".

et pour la définition du génocide

Ce crime est défini comme le fait, en exécution d’un plan concerté tendant à la destruction totale ou partielle d’un groupe national, ethnique, racial ou religieux, ou d’un groupe déterminé à partir de tout critère arbitraire, de commettre ou de faire commettre, à l’encontre de membres de ce groupe, l’un des actes suivants :

  • atteinte volontaire à la vie ;
  • atteinte grave à l’intégrité physique ou psychique ;
  • soumission à des conditions d’existence de nature à entraîner la destruction totale ou partielle du groupe ;
  • mesures visant à entraver les naissances ;
  • transfert forcé d’enfants.
Le massacre systématique des communistes en Indonésie constitue donc bien un génocide

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON


Palmarès