• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile


En réponse à :


Miville Miville 24 novembre 2015 15:25

@jaja

Je n’ai plus aucune patience avec les Marxistes, qui depuis la chute du Mur de Berlin se sont presque tous reconvertis à l’horizon indépassable du néo-libéralisme et absolument tous aux idées les plus mensongères dictées par la rectitude politique. Tous ces guérilleros d’alors auraient par ailleurs été d’encore meilleurs jihadistes aujourd’hui.

Le régime d’Allende ne pouvait pas armer la population parce que deux prolétaires chiliens sur trois étaient de droite voire d’extrême-droite, voilà le simple fait qui détruit votre argument. Une population mieux armée et entraînée aurait chassé Allende dès les premiers mois de son accession au pouvoir : il l’avait emporté avec seulement 36% des voix grâce à un taux de participation plus faible que prévu. De manière plus générale les gouvernements marxistes sont particulièrement attachés à désarmer les populations plutôt, sauf dans le cadre strict du service militaire qu’ils imposent, alors cessez de faire des rêves en couleur rétrospectifs. Allende cherchait à sévir militairement contre sa population qu’il jugeait réactionnaire, antisémite et nécessitant une rééducation par la force pour laquelle l’armée en place lui semblait préférable à tout mouvement populaire.

Allende ne pouvait pas prendre l’initiative d’une révolution parce qu’en tant que juif assez snob il était membre en règle de plusieurs réseaux maçonniques ayant leurs chef-lieux aux USA et en Suisse et que son parti socialiste s’inscrivait déjà dans la foulée des révolutions colorées en vue de l’établissement d’un Nouvel Ordre Mondial sioniste, tel était son différend avec le Part Communiste proprement dit. Il prenait ses ordres d’officines occidentales.

Ce qu’il ne prévit pas en tant qu’initié de grade moyen seulement, c’est que toute la montée bien artificielle de la gauche au Chili était téléguidée depuis Chicago dans le cadre du projet Camelot conçu par Kissinger et quelques autres et signé de Kennedy pour justifier et mettre en place le projet néo-libéral de Friedman. C’est en découvrant n’avoir été que le figurant d’un false flag qu’il s’est suicidé ; de toute façon il devait être éliminé comme le sont tous les idéalistes du marxisme, oxymore s’il en est.


Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON


Palmarès