• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile


En réponse à :


bakerstreet bakerstreet 8 janvier 2016 12:45

@LOKERINO

Effectivement, on trouve n’importe quoi sur agora. Mais merci de jouer à l’idiot utile, ceci dit sans vouloir vous fâcher. Ca permet de montrer aux autres la tendance, et l’argumentation des détracteurs faisant du rase motte, défendant des intérêts religieux : l’argent, plus que l’intérêt commun et l’écologie. A se demander par qui ils sont mandatés....Dire que le lien de cause à effet n’existe pas entre scandale économique de l’affaire, et l’aberration écologique, c’est très fort : Car ils se potentialisent dans cette affaire, s’expliquent l’un par l’autre, et l’ineptie de chacun rejaillit sur l’ensemble. Que ce soit les zadistes, ou tous les centaines de milliers d’opposants pour le moins à ce projet, chacun a en tête ces informations scandaleuses, et révélatrices de l’aspect révoltant et quasi mafieux des composants qui croisés, augmentent l’imposture, l’indignité et l’ illégitimité morale . 

Il semble que vous soyez comme ces prisonniers de Platon enchaînés dans une grotte, n’ayant rien vu de l’extérieur, si ce n’est la lumière, et interprétant les ombres du dehors qui dansent sur le mur...Ou plutôt les avions, à moins que ce soit la danse du ventre des puissants qui financent l’affaire, ou plutôt qui se font financés par l’argent public.
Quand les arguments manquent, l’interlocuteur cherchera parfois, comme vous le faites, soit à dénaturer la crédibilité du discours, soit à provoquer la colère par des sophismes, soit à reléguer le discours dans une logique passéiste et rétrograde, soit à caricaturer les opposants dans des images passéistes d’un autre temps. 
Votre problème vient que vous le faites avec aucun talent, et que vous faites plutôt rire, ne rendant pas service vraiment à Vinci, dans ce jeu de rôle, et ce défilement de caricatures, où vous cherchez vainement à être crédible, dans le rôle d’abord du voisin exaspéré par les zadistes, puis par les écologistes, ces empêcheurs de bétonner en rond. Collectiviser les pertes, le gâchis, et privatiser les bénéfices, voilà la logique du consortium et de sa tour de contrôle.
Merci encore de votre intervention

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON


Palmarès